Publicité
En savoir plus

Bonjour Ali Bonjour à tous « L'enquête sur le meurtre de la journaliste russe Anna Politovskaya est close... la police russe a trouvé et arrêté les coupables »... voilà ce que clame ce matin une grande partie de la presse russe... "le procureur général a annoncé hier l'arrestation de 10 personnes soupçonnées d'avoir organisé l'assassinat de la journaliste... abattue en bas de chez elle en octobre 2006 ... écrit le quotidien Kommersant... parmi les dix suspects arrêtés il y a dix jours... 3 sont d'anciens policiers membres des services secrets russes et tous les autres sont des tchétchènes... parce que d'après le procureur, l'assassinat aurait été commandité par des personnes qui se cachent à l'étranger dans le but de déstabiliser la Russie ... "les commanditaires qui avaient intérêt à éliminer Politovskaya ne peuvent que vivre hors de Russie... déclare t il à la presse... leur objectif est de discréditer les responsables du pays pour retourner à la situation d'il y a dix ans quand tout était décidé par l'argent et les oligarques" Une allusion directe commente le journal à Boris Berezovsky, ancien conseiller de Boris Eltsine tombé en disgrâce à l'arrivée de Poutine et qui depuis son exil en Grande Bretagne ne cesse de critiquer le régime actuel. Contacté par le journal Berezovski s'en défend ... c'est une nouvelle manoeuvre du Kremlin qui est le véritable commanditaire du meurtre de la journaliste d'opposition... il m'accuse sans cesse d'être responsable de tous les maux de la Russie alors je ne suis pas surpris d'être visé encore aujourd'hui... c'est tellement plus facile que de rechercher et de condamner les vrais coupables ! il est vrai que Politovskaya avait écrit de très nombreux articles critiques sur l'action des russes en Tchétchénie rajoute le Moscow Times... et beaucoup d'observateurs font le lien entre sa disparition et son métier... elle accusait régulièrement le régime pro russe de Tchétchénie d'exactions et de torture... elle était l'ennemie vivante de Poutine... alors Bérézovsky aurait été stupide d'organiser son assassinat à distance par des tchétchènes en plus... explique un analyste de l'université de Keele en Grande Bretagne... et l'analyste n'hésite pas à dire que les déclarations de la justice russe sont de "la pure désinformation"... Politovskaya est la 13ème journaliste à avoir été assassinée depuis l'avènement de Poutine... aucun de ces meurtres n'a jamais été élucidé ... de quoi prendre avec des pincette l'optimisme du régime qui applaudit ces arrestations comme étant le signe d'une amélioration du système judiciaire russe. d'ailleurs le journal pour lequel travaillait Anna Politovskaya est très très prudent ce matin ... dans un long éditorial traduit en anglais... Novaya Gazetta rappelle que ses enquêteurs continuent leurs recherches conjointement avec les services de la justice... car il est bien trop tôt dit l'article pour dire que l'affaire Politovskaya est résolue.... le groupe de tchétchènes arrêté serait une organisation de tueur à gage mais sans motifs politiques révèle t il... on est encore tout en bas de l'échelle dans cette affaire... les responsables sont loin d'être inquiétés... pour l'instant nous ne pouvons vous révéler ce que nous savons mais le temps viendra bientôt... dit encore le journal... nous voulons absolument que les criminels de notre consoeur soient jugés et condamnés!... ça prendra le temps qu'il faudra... même s'il faut attendre après les élections... L'annonce du procureur général a en effet soulevé de nombreuses interrogations dans un pays où les assassinats de personnalités médiatiques et politiques sont rarement élucidés... résume le Soir en Belgique... qui donne la parole à un spécialiste de la presse russe... « je pense que le Kremlin en a assez des questions concernant ce meurtre sur la scène internationale dit il... alors l'annonce de ces arrestations n'est rien d'autre qu'un coup de bluff comme dans l'affaire de Paul Khlebnikov le journaliste américain assassiné en 2004, assassinat que la justice russe veut maintenant relié au meurtre de Politovskaya... Et le spécialiste conclut : l'objectif est clair: se débarrasser rapidement de ces deux affaires encombrantes en condamnant des sous fifres! La justice qui fait scandale titre alors la Stampa... La seule révélation qu'a fait le procureur c'est qu'Anna Politovskaya connaissait l'homme qui allait la tuer... elle était suivie depuis l'longtemps et avait déjà croisé son meurtrier... à part ça rien! Dit la stampa... la justice ne s'émeut même pas de l'implication d'un ancien du KGB Rjaguzov... C'est qu' avec cette mise en scène traditionnel du régime, le Kremlin de Poutine atteint un triple objectif:... il montre la bonne volonté de sa justice... s'éloigne du président tchétchène pro russe Kadyrov devenu encombrant à l'orée des élections... et enfin lance une attaque directe à son ennemi de Londres Berëzovski... le message envoyé aux russes est clair... il n'y a pas d'ennemi à l'intérieur du pays... mais tous les maux viennent de l'extérieur ! le procureur n'a pas nommé Berezovski... précise le Guardian mais il a sourit à l'évocation de ce nom... et le quotidien britannique rajoute... même si toutes les organisations de défense des droits de l'hommes doutent de l'implication du milliardaire que le kremlin accuse également du meurtre de Litvinenko... en demandant à la Grande Bretagne son extradition... alors conclut le Guardian tout cela a de quoi encore envenimer les relations entre Londres et Moscou car « Poutine joue la stratégie de l'écho de la guerre froide » titre... le Telegraph toujours en Grande Bretagne... l'objectif est évident... parvenir par tous les moyens à imposer la Russie comme un interlocuteur international incontournable sur tous les sujets... pour cela il faut faire oublier les faiblesses internes du régime... accuser Berezovski de tous les maux est alors logique... sauf qu'heureusement à l'étranger au moins personne n'est dupe! et la Stampa peut être moins que les autres... avec cet éditorial ce matin intitulé « pauvre justice russe... ou pourquoi la Russie ne peut pas trouver la liberté... » « il est difficile d'imaginer une histoire plus triste que celle de la Russie... écrit le quotidien italien... un pays qui il y a un siècle et demi a donné au monde une myriade extraordinaire de penseurs de compositeurs d'artistes en tout genre... après avoir subit pendant près de 70 ans... les affres de l'histoire... l'infamie de la dictature... la Russie a connu le chaos l'anarchie économique et politique... et puis est venu Poutine ...qui a c'est vrai mis en un peu d'ordre en tout cas en apparence... car la Russie qui n'a jamais connu la liberté souffre plus que jamais aujourd'hui encore de cette autoritarisme vertical, de ces inégalités criantes, de cette corruption rampante... la Russie de Poutine peut être plus que celle de ses prédécesseurs s'éloigne plus que jamais de la démocratie.... la barbarie dictatoriale est de retour sous une nouvelle forme plus insidieuse mais bien réelle... et ce dans l'indifférence générale... car nos politiques refusent de le dénoncer pour le bien de la diplomatie dit on... et la Stampa conclut... pauvre Russie mais surtout pauvre pauvre liberté!

Références

L'équipe