Aujourd'hui, 8% des enfants scolarisés développent des troubles de l'apprentissage. Dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie peuvent se repérer très tôt.  ©Getty
Aujourd'hui, 8% des enfants scolarisés développent des troubles de l'apprentissage. Dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie peuvent se repérer très tôt. ©Getty
Aujourd'hui, 8% des enfants scolarisés développent des troubles de l'apprentissage. Dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie peuvent se repérer très tôt. ©Getty
Publicité
Résumé

Concernées par des difficultés à retranscrire certains sons à l'écrit, difficulté que rencontrent plus de 60% des enfants "dys", les personnes dyslexiques peuvent aussi rencontrer des problèmes liés à la pratique de la lecture. Être un étudiant dyslexique n’est pas de tout repos.

avec :

Anne-Claudine Oller (Sociologue, Maître de conférences en Sciences de l'Education à l'UPEC (université Paris Est Créteil), et chercheure au LIRTES et rattachée à l'OSC et au LIEPP - Sciences Po), Sandrine Garcia (sociologue, professeur de sciences de l’éducation à l’Université de Bourgogne Franche-Comté et chercheuse à l’IREDU. Elle a notamment publié Mères sous influence et À l’école des dyslexiques (La Découverte, 2011 ; 2013)).

En savoir plus

Existe-t-il une différence de nature entre un mauvais lecteur et un enfant dyslexique ?  Les méthodes ont-elles une responsabilité dans les troubles des apprentissages ? Certains incriminent ainsi la « méthode globale », tandis que d’autres imputent les difficultés de ces enfants à leur milieu social.

Les pouvoirs publics ont, de leur côté, tranché en faveur d’une approche médicalisante avec la loi de 2005. Sous couvert de « reconnaître » le handicap que constituent les troubles des apprentissages, ils ont en fait éludé la question pédagogique. Pourtant, il est aujourd’hui impossible d’affirmer que les problèmes de lecture d’élèves rapidement classés comme « dyslexiques » relèvent de dysfonctionnements cognitifs. Il semble au contraire nécessaire de considérer que la dévalorisation des aspects les plus techniques de l’apprentissage par les experts de la lecture a conduit à nier les difficultés réelles de cet apprentissage. 

Publicité

En définitive, la frontière entre les enfants souffrant d’une pathologie de la lecture et les autres relève avant tout d’une construction sociale et d’un partage des territoires d’intervention entre les professionnels de l’éducation (enseignants) et de la rééducation (orthophonistes).

Références

L'équipe

Louise Tourret
Louise Tourret
Louise Tourret
Production
Geneviève Méric
Collaboration
Olivier Guérin
Réalisation