Selon le dernier baromètre Voltaire, les Français ne maîtrisent pas la moitié des règles d’orthographe. Ces lacunes en français peuvent être un obstacle dans la recherche d’emploi.
Selon le dernier baromètre Voltaire, les Français ne maîtrisent pas la moitié des règles d’orthographe. Ces lacunes en français peuvent être un obstacle dans la recherche d’emploi.
Selon le dernier baromètre Voltaire, les Français ne maîtrisent pas la moitié des règles d’orthographe. Ces lacunes en français peuvent être un obstacle dans la recherche d’emploi. ©AFP - LEEMAGE
Selon le dernier baromètre Voltaire, les Français ne maîtrisent pas la moitié des règles d’orthographe. Ces lacunes en français peuvent être un obstacle dans la recherche d’emploi. ©AFP - LEEMAGE
Selon le dernier baromètre Voltaire, les Français ne maîtrisent pas la moitié des règles d’orthographe. Ces lacunes en français peuvent être un obstacle dans la recherche d’emploi. ©AFP - LEEMAGE
Publicité
Résumé

Le niveau baisse ! Concernant l’orthographe, c’est tout à fait avéré et toutes les études sur la question concordent. Les enseignants le constatent de l’école primaire au supérieur. Mais une fois que l’on a dit cela, que faire ?

avec :

viviane Youx (membre de l'association française des enseignants de français (AFEF)), Danièle Manesse (Professeure émérite en sciences du langage à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle.), Sophie Bejean (présidente de Campus France et du comité pour la stratégie nationale de l'enseignement supérieur, membre du bureau de l'association pour les femmes dirigeantes de l'enseignement supérieur et de la recherche.), Anne Douaire-Banny (Doyenne de la faculté de lettres de l'ICP (Institut Catholique de Paris)).

En savoir plus

Nos invitées vont partager leurs pistes de réflexion pour améliorer la production écrite et ce à tous les niveaux d’enseignement. Notre réflexion sera double car nous ne pourrions parler de l’orthographe sans nous interroger sur la place de ces fameuses fautes dans nos représentations scolaires, culturelles et sociales.

Bref, aujourd’hui, dans Rue des écoles  nous allons tenter de dépasser la déploration attachée à cette véritable passion française qu’est l’orthographe.

Publicité

Anne Douaire-Banny,  Doyenne de la faculté de lettres de l'ICP (Institut Catholique de Paris)

Daniele Manesse, professeur à la sorbonne nouvelle, UFR DIFLE laboratoire DILTEC, axe 1 Responsable de l'équipe de recherche E2C (écoles de la deuxième chance ) Paris-Seine Saint-Denis

Viviane Youx  (en duplex), membre de l'association française des enseignants de français (AFEF)

A 15 h 50 : Grantanfi, rue des écoles :  Quelle place pour les femmes dans l'enseignement supérieur ?

rde2
rde2
© Radio France

Sophie Bejean , présidente de Campus France et du comité pour la stratégie nationale de l'enseignement supérieur, membre du bureau de la toute nouvelle association pour les femmes dirigeantes de l'enseignement supérieur et de la recherche.