Résultats du bac, en juillet 2017
Résultats du bac, en juillet 2017 ©AFP - Richard Bouhet
Résultats du bac, en juillet 2017 ©AFP - Richard Bouhet
Résultats du bac, en juillet 2017 ©AFP - Richard Bouhet
Publicité

L’examen demeure un rite de passage à la valeur symbolique forte, mais entre une hiérarchie bien installée entre les différents bacs et une orientation qui se décide souvent bien avant l’examen, comment redonner du sens au baccalauréat?

Avec
  • Antoine Baldassari documentariste
  • Roger-François Gauthier inspecteur général de l’Éducation nationale et professeur d'éducation comparée à l'Université Paris V
  • Annabelle Allouch maître de conférences en sociologie à l'université de Picardie-Jules Verne, spécialisée dans les questions d'éducation
  • Christian Lacroix

Le baccalauréat a presque 210 ans et une histoire pleine de réformes. De grands changements sont encore à prévoir, c’était même une promesse de campagne d’Emmanuel Macron : un bac recentré autour de 4 grandes épreuves. C’est pour penser ces changements qu’une réflexion est en cours au ministère de l’Education nationale, c’est la mission Mathiot. Des éléments ont déjà filtré, en particulier la fin des série L, ES et S du bac général et un nouveau systèmes de majeures et de mineures au lycée. Voilà qui attise la curiosité et excite l’imagination !

Alors à quoi pourrait ressembler un bac idéal et que pouvons nous imaginer pour demain ou après-demain? Les exemples étrangers peuvent-ils nous inspirer ? 

Publicité

Derrière cette question, une idée, celle de la justice en matière scolaire. Que doit-être un bac juste ? Car tout est là : un examen qui rende justice au parcours des élèves, à leur travail pendant tout le lycée mais aussi aux efforts fournis pour réussir cet examen (c’est l’équilibre contrôle continu et épreuves anticipées et épreuves finales). Un bac qui soit juste en étant considéré comme étant le même pour tous quel que soit le lycée d’origine. Et juste, car il conserverait sa valeur à travers le temps, un bac des années 2020 ne serait pas jugé moins bon qu’un bac des années 90 par exemple. Un bac qui serait juste si on s’intéresse à l’égal dignité entre les filières, générale, technologique et professionnelle ce qui reviendrait à un changement profond des mentalités. Enfin, un bac dont l’obtention pourra s’inscrire comme ayant du sens dans une continuité entre le lycée et l’enseignement supérieur.

Avec

Annabelle Allouch, maîtresse de conférences de sociologie à l'Université de Picardie-Jules Verne, auteure de la Société du concours. L'empire des classements scolaires (Seuil)

Roger-François Gauthier, inspecteur général de l’Éducation nationale – auteur du rapport d’inspection sur le bac Propositions pour une évolution du baccalauréat (2012), membre du Conseil supérieur des programmes, enseigne les politiques éducatives comparées à Paris Descartes.

Antoine Baldassari, documentariste. Auteur de L’année du bac (TF1, juillet 2017)

Le reportage de Sophie Bober:  "L'obsession de remonter le temps", avec le grand couturier et désormais costumier Christian Lacroix

L'équipe