Un enfant apprenant à écrire ©Getty - Véronique Durruty
Un enfant apprenant à écrire ©Getty - Véronique Durruty
Un enfant apprenant à écrire ©Getty - Véronique Durruty
Publicité
Résumé

Qu'on le veuille ou non, notre prénom délivre de nombreuses informations sur nous : il permet à chacun de se faire l'idée de notre genre, de la génération à laquelle on appartient et du milieu social dans lequel on est né. Et l'histoire plus large des prénoms dit bien davantage encore sur nous tous.

avec :

Baptiste Coulmont.

En savoir plus

Une origine social, une nationalité, un genre, un âge… En tous lieux notre prénom nous précède et permet à chacun de préjuger de bien des choses à notre sujet. En fonction des contextes, ce qui nous désigne supposément dans notre individualité la plus grande peut véhiculer des informations que l'on préférerait taire ou provoquer certains malentendus. Notre prénom est à la fois le support le plus ordinaire de notre identité et une étiquette dont on ne peut jamais tout-à-fait se départir.

L'histoire sociale des prénoms est aussi celle des institutions qui leur confèrent de l'importance : nous sommes passés du "nom de baptême" au "prénom" à mesure que l'État remplaçait l'Église dans le rôle d'ordonnateur de la communauté sociale. Ainsi n'est-ce que par les effets répétés de l'école obligatoire, du service militaire, de l’établissement de carnets d’identité, ou des recensements décennaux que l'usage d'un seul nom et d'un seul prénom s'est naturalisé, jusqu'à devenir le mode normal de désignation d'une personne dans toutes les situations.

Publicité

Dans la Pièce jointe, Romain de Becdelièvre ouvre une porte vers des mondes merveilleux et l'inventivité de ceux qui les créent : pourquoi certains auteurs inventent-ils des prénoms ?

3 min

L'invité :

  • Baptiste Coulmont est professeur de sociologie à l'École Normale Supérieure Paris-Saclay. Sa Sociologie des prénoms (La Découverte, 2022) en est à sa troisième édition. Avec Pierre Mercklé, il est aussi l'auteur de Pourquoi les top-modèles ne sourient pas, paru en 2020 aux Presses des Mines.
Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Jennepin
Collaboration
Cyril Marchan
Production déléguée