Portrait de Marcel Proust, 1896, collection privée de l'artiste Otto Wegener.
Portrait de Marcel Proust, 1896, collection privée de l'artiste Otto Wegener. ©Getty
Portrait de Marcel Proust, 1896, collection privée de l'artiste Otto Wegener. ©Getty
Portrait de Marcel Proust, 1896, collection privée de l'artiste Otto Wegener. ©Getty
Publicité

Ecrit de 1906 à 1922 et publié de 1913 à 1927, le roman de Marcel Proust occupe une place majeure dans le patrimoine littéraire. En dépit des vives critiques qui ont jalonné sa réception, "A la Recherche du temps perdu" est aujourd'hui reconnue comme l'une des plus grandes œuvres du XXe siècle.

Avec

Matthieu Garrigou-Lagrange s'entretient avec l'écrivain et éditeur Charles Dantzig, auteur notamment de Théorie des théories chez Grasset en 2021 ou encore de Le grand livre de Proust en 1996 aux Belles Lettres, avec Thierry Laget, romancier, essayiste, critique littéraire, auteur notamment de Proust, prix Goncourt. Une émeute littéraire, publié chez Gallimard en 2019, et avec l'écrivain et universitaire Michel Erman, spécialiste de l'œuvre de Proust, auteur de Proust. une biographie, paru à la Table Ronde en 2018 ainsi que de Les 100 Mots de Proust,  dans la collection "Que sais-je?" en 2013.

Proust a apporté à la fiction le personnage de l’écrivain, ou plutôt de "l’écrivant", qui déploie ses hésitations et son impuissance à créer, avant de décider d'écrire son livre, ou plutôt, "ce" livre-là justement, qui sera déjà écrit. On a tendance à prendre Proust pour un conservateur en raison du milieu qu’il dépeint, mais il a pourtant inventé une nouvelle façon d’utiliser la langue française. Son art consiste à montrer sans nommer et à procéder à la résurrection du passé. La mémoire est son matériau de prédilection, dont il étudie, à la manière d'un philosophe bergsonien, les circonvolutions. Si Proust peut être l'incarnation de la patience elle-même, c'est parce qu'il a fait la guerre à la mémoire. Et de la patience, il lui en fallu pour obtenir le Prix Goncourt. Le 10 décembre 1919, il lui est enfin attribué pour A l’ombre des jeunes filles en fleurs, après avoir essuyé de vives critiques qui lui colleront longtemps à la peau. On lui reproche principalement son immoralisme, son sadisme, son voyeurisme. Cependant, qu'il soit critiqué ou soutenu, l'auteur est déjà un "cas" à part. Un article de l’époque, paru dans L’Intransigeant, affirmait qu'"on ne peut comparer à un livre de Marcel Proust qu’un livre de Marcel Proust, car il est un cas littéraire unique". Mais qu'est-ce qui fait de La Recherche un livre capital ? Et comment mesurer sa valeur ? Car si le génie de Proust n'a pas été tout de suite compris, il est aujourd'hui l'objet d'une adulation unanime et incontestée. Mais quelle image avons-nous gardé de Marcel Proust lui-même ? 

Publicité

Écoutez et abonnez-vous à la collection d’émissions consacrée à Marcel Proust pour (re)découvrir cette figure centrale de la littérature française, à travers l’économie, la gastronomie, le cinéma, la philosophie ou la médecine dans "Proust, le podcast".

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Jennepin
Collaboration
Clémentine Boulard
Production déléguée