Le groupe de musique français Daft Punk pendant le concert à l'Hippodrome, Milan, Italie, 8 juillet 2019.
Le groupe de musique français Daft Punk pendant le concert à l'Hippodrome, Milan, Italie, 8 juillet 2019. ©Getty
Le groupe de musique français Daft Punk pendant le concert à l'Hippodrome, Milan, Italie, 8 juillet 2019. ©Getty
Le groupe de musique français Daft Punk pendant le concert à l'Hippodrome, Milan, Italie, 8 juillet 2019. ©Getty
Publicité

Devenu un mouvement musical presque malgré elle, la « French Touch » a réussi à exporter ces sons électro hors des frontières et à se placer à la tête des meilleurs albums en Angleterre...

Avec

Matthieu Garrigou-Lagrange s’entretient avec Hubert Blanc-Francard, musicien et cofondateur du groupe Cassius,  auteur du livre « Bombass. Une histoire de la French Touch », publié aux éditions Léo Scheer en 2021 et Stéphane Jourdain, journaliste, auteur de l’ouvrage « French Touch, une épopée électro », paru aux éditions Le Castor Astral en 2015, réédition revue et augmentée de son livre « French Touch », publié chez le même éditeur en 2005. 

Tous les amateurs de techno connaissent « la French Touch », cette musique libérée par les samplers, qui de Daft Punk à Justice a donnée naissance à une musique électronique inventive et décalée. Apparu dans le triangle Bastille, Montmartre, Versailles,   ce mouvement musical lancé par des jeunes qui se connaissaient tous plus ou moins, vit son âge d’or de 1995 à 2000.  Pétris des mêmes références culturelles et cinématographiques, notamment les dessins animés japonais des années 80, des dizaines de DJ ou de groupes vont puiser leur inspiration musicale  dans deux grandes sources : le groupe de musique électronique allemande  Kraftwerk  et la musique pop de la Motown, qui brasse les cultures noire et blanche. 

Publicité
58 min

Le résultat, quoique souvent très différent d’un groupe à l’autre, donne un son élégant, où se fondent disco, basses funky et électro. Sans revendication politique, ces jeunes hédonistes attirent un large public en dehors des frontières. Les critiques anglais placent plusieurs années de suite les albums français en tête des meilleurs albums de l’année. 

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Jennepin
Collaboration
Clémentine Boulard
Production déléguée