Faut-il vraiment avoir peur de l’inflation ?

L'inflation = 😱
L'inflation = 😱 ©Getty - George Peters
L'inflation = 😱 ©Getty - George Peters
L'inflation = 😱 ©Getty - George Peters
Publicité

Panier de la ménagère, baisse du pouvoir d’achat : l’inflation est dans toutes les bouches. Mais d'où vient-elle ? Pourquoi nous préoccupe-t-elle tant ? N'est-elle vraiment qu'une théorie économique ?

Avec
  • Michel-Pierre Chelini Professeur d'histoire économique contemporaine

Prix des pâtes, prix de l'essence, du beurre, du poivron vert mais aussi du concombre non bio… les prix augmentent, le pouvoir d'achat baisse. L'inflation est là. 
Mais la causalité n'est pas évidente : une hausse des prix est-elle forcément synonyme d'inflation ? A partir de quels calculs, de quels prix et de quels biens, est-on ans une situation d'inflation ? Et comment en sortir ? 
Aujourd'hui et parce qu'il est le sujet galopant de cette année, on plonge dans le panier de la ménagère…

Pourquoi parle-t-on d'inflation ?

"0,1 % par mois ça fait environ 1,2 % sur l'année, ce n'est pas de l'inflation. 0,2 % par mois non plus. Mais à partir de 0,3 %, l'expression d'inflation se justifie de manière sensible, parce qu'on anticipe sur une éventuelle progression linéaire ou même exponentielle, c'est le phénomène des hyperinflations. Et ces effets d'anticipation qui surexagèrent la situation soit de pénurie relative, soit de manque, soit de crise, soit des chocs pétroliers ou électriques, font que, à partir de ce moment-là, on entre dans un processus cumulatif." Michel-Pierre Chelini

Publicité

Comment la calculer ?

“La difficulté ne consiste pas à savoir de combien augmente le prix des pommes de terre, des poireaux, du savon, des kilowattheures d'électricité… Mais quelle est la part de consommation de ces produits dans le budget ? Donc, on passe par les calculs des budgets des ménages. C'est ainsi qu'on crée les pondérations. Le premier indice français a pour année de base 191., même si l'on s’en sert surtout après la Seconde Guerre mondiale lorsque l'inflation s’est accélérée et est devenue un vrai enjeu politique.” Michel-Pierre Chelini

1960 : une inflation sans baisse du pouvoir d'achat

“Par exemple, dans les années 1960, l'inflation est très modérée. Elle est un débat sans en être un. Dans les années 1960, il y avait une inflation d’environ 3% en France. Mais les salaires augmentent de 4% en réel et les revenus des ménages dans leur ensemble augmentent de 5%. C’est aussi l’époque où les ménages s'endettent pour s'équiper en électroménager. Toutes ces raisons font qu'il n'y a pas de baisse de pouvoir d'achat pendant cette période.” Michel-Pierre Chelini

Sons diffusés :

  • Archive sur le panier de la ménagère dans l'émission Problèmes européens, 9/12/1957
  • Chanson des Topics, Inflation
  • Archive d'un reportage sur l'Argentine de Caroline Vicq, Un jour dans le monde, France Inter, 18/05/2022
  • Chanson d'E.T. Mensah & The Tempos, Inflation calypso
  • Lecture par Guy Chapellier du livre de Stefan Zweig, Le Monde d'hier. Souvenirs d'un Européen, 1943 ; France Culture, 28/10/2015
  • Archive du discours du Ministre des Finances et des Affaires économiques, Rene Mayer, sur sa politique anti-inflationniste, 08/01/1948
  • Chanson de Louis Jordan & His Tympany Five, Inflation blues

Bibliographie :

L'équipe