Palais de l'Alhambra, Grenade, Espagne
Palais de l'Alhambra, Grenade, Espagne
Palais de l'Alhambra, Grenade, Espagne ©Getty - Daniel Viñé Garcia
Palais de l'Alhambra, Grenade, Espagne ©Getty - Daniel Viñé Garcia
Palais de l'Alhambra, Grenade, Espagne ©Getty - Daniel Viñé Garcia
Publicité
Résumé

L'Alhambra est un nœud où de nombreuses hybridités se mêlent : où un joyau de l'architecture musulmane espagnole sera modifié par les souverains chrétiens, où aussi différents visiteurs illustres ont contribué, depuis toutes les parts de la Méditerranée, à façonner pour nous un monument imaginaire.

avec :

Edhem Eldem (professeur d'histoire à l'Université de Bogaziçi à Istanbul, titulaire de la chaire internationale d'histoire turque et ottomane au Collège de France).

En savoir plus

L’Alhambra me parut digne d’être remarqué, même après les temples de Grèce. La vallée de Grenade est délicieuse et ressemble beaucoup à celle de Sparte : on conçoit que les Maures regrettent un pareil pays.

En 1807, Chateaubriand reprend dans sa nouvelle Les Aventures du dernier Abencérage l'impression forte que lui avait laissée le palais surplombant Grenade. Emprunt d'un certain médiévalisme orientalisant, Chateaubriand participe alors à la redécouverte de la majesté de l'Alhambra, qui échappait jusque là aux critères classiques du beau en architecture. Avec un nombre croissant d'autres visiteurs de France, de Grande-Bretagne et d'Allemagne, il contribue à édifier un monument de rêves portés vers des ailleurs lointains et fantasmés, dans l'espace comme dans le temps. L'histoire de l'Alhambra est aussi celle-ci, celle d'une Andalousie inventée par l'Occident puis par l'Orient à leur périphérie partagée, un lieu hybride fait de pierres et de plâtre, d'interprétations circonstanciées et de fictions héritées.

Publicité

Parcourir ce lieu et tenter de le comprendre, c'est donc revenir en détail sur les caractéristiques de la présence musulmane en Espagne dont il est l'un des témoignages les plus prestigieux, sur les modifications et les ajouts dont il a fait l'objet après sa reprise par les conquérants espagnols chrétiens en 1492, et sur l'influence qu'il exerce sur l'architecture ultérieure (notamment mudéjare, la manière musulmane de l'Espagne chrétienne). C'est aussi faire l'histoire rigoureuse des regards et des descriptions successifs qui ont contribué à informer l'imaginaire dont le palais de l'Alhambra est, encore aujourd'hui, nimbé.

L'invité : Edhem Eldem est professeur à l'Université du Bosphore d'Istanbul et à l'Université d'Aix-Marseille, et titulaire de la chaire internationale d'Histoire turque et ottomane du Collège de France. Il est l'auteur de L'Alhambra à la croisée des histoires en 2021 (Paris, Les Belles Lettres, 384 p.) ainsi que de L'Empire ottoman et la Turquie face à l'Occident en 2018, tiré de sa leçon inaugurale au Collège de France (Paris, Collège de France/Fayard, 80 p.).

En savoir plus : "Recuerdos de la Alhambra", un tube de la guitare classique espagnole

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Didier Pinaud
Collaboration
Laurence Jennepin
Collaboration
Cyril Marchan
Production déléguée