Glowing particle data and wire mesh network. - Yuichiro Chino
Glowing particle data and wire mesh network. - Yuichiro Chino
Glowing particle data and wire mesh network. - Yuichiro Chino
Publicité
Résumé

Ce qui vaut pour la physique ne vaut pas nécessairement pour les sciences naturelles : quel rôle y jouent les données et les observations ? Les naturalistes inventent-ils, eux aussi, des expériences de pensée ?

avec :

Bruno David (Naturaliste, président du Muséum national d'Histoire naturelle, producteur de l'émission "Le Pourquoi du comment : Science" sur France Culture).

En savoir plus

On entend souvent dire que la science serait affaire d’observations, parfois même qu’il suffirait d’observer pour comprendre. En physique, l’exemple canonique de la chute des corps montre pourtant que les choses ne sont pas si simples : la bonne compréhension des lois qui régissent la chute des corps doit en effet beaucoup à des expériences dites « de pensée », inventées à plusieurs siècles d’intervalle par des esprits puissants (Galilée, Einstein...). De telles expériences consistent en desruses de la fiction permettant à la raison de s’écarter du réel pour ensuite venir percuter les données que celui-ci nous livre, et d’ainsi mieux l’interroger.

Mais, alors que déferlent le big data et l’intelligence artificielle, allons-nous continuer d’honorer la pensée spéculative, de formuler des hypothèses, d’inventer des concepts ? D’aucuns avancent que lorsque nous disposerons d’un nombre de données suffisant, les nombres, convenablement analysés par des algorithmes, parleront mieux et diront davantage sur le monde que les théories physiques. La physique serait-elle en train de changer de visage ?

Publicité

Reste que ce qui vaut pour la physique ne vaut pas nécessairement pour les sciences naturelles : quel rôle y jouent les données et les observations ? Les naturalistes inventent-ils, eux aussi, des expériences de pensée ?

Invité : Bruno David, Président du Muséum national d’histoire naturelle

Références

L'équipe

Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Production
Thierry Beauchamp
Collaboration
Luc-Jean Reynaud
Réalisation