Image conceptuel abstrait big bang
Image conceptuel abstrait big bang
Image conceptuel abstrait big bang ©Getty - Gremlin
Image conceptuel abstrait big bang ©Getty - Gremlin
Image conceptuel abstrait big bang ©Getty - Gremlin
Publicité
Résumé

Que sait-on vraiment des premiers instants de l'univers? La cosmogonie des savants d'aujourd'hui est-elle un récit des origines du monde comme un autre parmi d'autres ?

En savoir plus

Au cours des années 1930, les physiciens ont compris que "l’univers a une histoire", qu’il est "en expansion", selon leur expression. Cette découverte est souvent présentée comme la plus importante du XXe siècle. Sans doute l’est-elle, à la condition de bien s’entendre sur le sens des mots. Car clamer que "l’univers a une histoire" n’a vraiment rien d’un scoop, et on n’a d’ailleurs pas attendu les physiciens pour l’affirmer. C’est même l’un des poncifs les mieux poncés : toutes les sociétés humaines, grandes ou petites, puissantes ou faibles, perdues sur un îlot rocheux ou dans un désert inhospitalier, ont bel et bien proposé, chacune à sa façon, une "histoire du monde", ce qu’on appelle une cosmogonie. Or nulle d’entre elles ne raconte qu’il ne s’est jamais rien passé…

C’est pourquoi notre affaire est plus subtile qu’il n’y paraît : lorsqu’un physicien d’aujourd’hui dit que "l’univers a une histoire", il n’exprime pas du tout la même chose qu’un physicien du XIXe siècle prononçant cette même phrase, encore moins qu’une cosmogonie ancienne racontant l’histoire du monde…

Publicité

Mais alors, que disent au juste de l’univers et de son histoire les physiciens contemporains ?

Avec Guido Tonelli, physicien, professeur à l’université de Pise, auteur de "Genèse, le grand récit des origines" (Dunod)

Références

L'équipe

Etienne Klein
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration