France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

**Peu de jours passent sans une nouvelle affaire de dopage dans le sport. Tandis que le public attend des performances toujours plus élevées, les sportifs ne doivent compter que sur leurs ressources naturelles. Une règle qui ne cesse d'être violée et que notre invité, Jean-Noël Missa, remet en cause. Débat avec Pierre-Henri Gouyon et Fabrizia Stavru. **

Floyd Landis, au Tour de Californie en 2006, convaincu de dopage.
Floyd Landis, au Tour de Californie en 2006, convaincu de dopage.
- Jynus

L’avantage de ce sujet, c’est qu’il n’est guère besoin d’attendre le bon moment pour en parler. L’actualité est en effet continue dans ce domaine. Prenez cette semaine. Lundi 13, la fédération kenyane d’athlétisme suspend deux agences de sportifs pour 6 mois. Le même jour, le cycliste tchèque Roman Kreuziger est convoqué devant le Tribunal arbitral du sport. Mardi 14, le cavalier français Maxime Livio se débat dans une affaire de dopage de son cheval Bingo S. Mercredi 15, lemeilleur sprinteur sud-africain, Simon Magakwe, est suspendu pour deux ans après avoir refusé de se soumettre à un test antidopage hors compétition. Jeudi 16, le lutteur Gouye Gui nie avoir utilisé des produits dopants. Et aujourd’hui, vendredi 17, le procureur de la Royale Ligue vélocipédique belge requiert deux ans de suspension contre le coureur Greg Van Avermaet...

Publicité

La lutte contre le dopage dans le sport fait partie des rares combats qui suscitent une unanimité planétaire.

Jean-Noël Missa, médecin et philosophe
Jean-Noël Missa, médecin et philosophe
© Radio France - Rachel Huet

Pourtant, le phénomène semble aussi délicat à endiguer que celui de l’usage des drogues en général. En février, d’ailleurs, aux Etats-Unis, l’Alaska rejoignait le Colorado et l’Etat de Washington dans la légalisation de l’usage récréatif du cannabis.

Dans le sport, un phénomène paradoxal rend la situation particulièrement ambigüe. D’une part, le public attend toujours de nouveaux exploits et de nouveaux records tandis que, d’autre part, il fustige le dopage qui permet, justement, d’atteindre de telles performances... En 2011, Yannick Noah avait fait scandale en dénonçant cette hypocrisie. Il écrivait alors dans le journal Le Monde : « La meilleure attitude à adopter est d'accepter le dopage. Et tout le monde aura la potion magique » . Peu après, en 2012, l’américain Lance Armstrong est radié à vie par l’Union cycliste internationale qui lui retire ses 7 victoires du Tour de France.