Publicité
En savoir plus
Serge Haroche, colauréat du prix Nobel de physique 2012
Serge Haroche, colauréat du prix Nobel de physique 2012
© Radio France - Xavier Coppolani

L’obtention d’un prix Nobel par un scientifique français est toujours un moment de fierté nationale. Un sentiment d’autant plus fort que l’événement est rare. Ainsi, en physique, la France n’a pas reçu de Nobel pendant 37 ans, entre 1929 et 1966. Depuis 1966, en 46 ans, elle en a glané 7 en comptant le dernier, celui de Serge Haroche, partagé avec l’américain David Wineland.

Ce prix Nobel braque les projecteurs sur un domaine dont on ose rarement parler dans les médias. Même dans Science Publique, c’est dire… Il s’agit de la physique quantique, cette physique d’un autre monde dans lequel rien ne se passe vraiment comme dans l’univers que nous croyons connaître parce que nous y vivons. Le paradoxe, c’est que le monde quantique n’est autre que celui particules qui composent chaque atome de la matière qui nous entoure et chaque cellule de notre corps.

Publicité

Serge Haroche et David Wineland ont partagé le prix Nobel de physique 2012 pour avoir, je cite, « indépendamment inventé et développé des méthodes pour mesurer et manipuler des particules individuelles tout en préservant leur nature en mécanique quantique, ce que l’on pensait auparavant inaccessible », fin de citation.

Serge Haroche, colauréat du prix Nobel de physique 2012
Serge Haroche, colauréat du prix Nobel de physique 2012
© Radio France - Xavier Coppolani

Serge Haroche est né au Maroc en 1944 et il arrive en France en 1956. En 1963, il est classé premier au concours d’entrée à l’Ecole Polytechnique et 3ème à celui de l’Ecole normale supérieure. Il choisit alors cette dernière tout en suivant les cours de l’université où il obtient son doctorat en 1971. Son directeur de thèse est alors… Claude Cohen Tanoudji qui obtiendra le prix Nobel de physique en 1997.

Quinze ans plus tard, l’élève obtient le même prix que son maître. Serge Haroche poursuit ainsi l’aventure tout à fait extraordinaire d’un laboratoire mixte CNRS, université Pierre et Marie Curie et Ecole normale supérieure installé au département de physique de l’Ecole Normale Supérieure. Créé en 1951 par Alfred Kastler et Jean Brossel, ce laboratoire, qui porte aujourd’hui leurs deux noms, a récolté pas moins de 3 prix Nobel : Alfred Kastler en 1966, Claude Cohen Tanoudji en 1997 et Serge Haroche en 2012.

Serge Haroche, colauréat du prix Nobel de physique 2012
Serge Haroche, colauréat du prix Nobel de physique 2012
© Radio France - Xavier Coppolani

~

Invités : **Serge Haroche, ** professeurau Collège de France, ancien directeur du département de physique de l’Ecole normale supérieure et prix Nobel de physique 2012.

et deux membres du Club Science Publique :

Jean-Claude Ameisen , professeur d'immunologie, directeur du Centre d'Études du Vivant à l'Université Paris Diderot, et président du Comité d'éthique et du Comité scientifique de la Fondation Internationale de la Recherche appliquée sur le Handicap (FIRAH)

Etienne Klein, physicien au CEA, directeur du Laboratoire des Recherches sur les Sciences de la Matière, le LARSIM, et auteur de plusieurs livres sur la physique quantique dont le désormais classique « Petit voyage dans le monde des quanta », publié en 2004 chez Flammarion.

~

Références

L'équipe

Marie Dalquié
Collaboration
Dany Journo
Réalisation