Michel Jouvet faisait l’hypothèse qu’au cours du sommeil paradoxal, le cerveau se reprogrammait en quelque sorte.
Michel Jouvet faisait l’hypothèse qu’au cours du sommeil paradoxal, le cerveau se reprogrammait en quelque sorte.
Michel Jouvet faisait l’hypothèse qu’au cours du sommeil paradoxal, le cerveau se reprogrammait en quelque sorte.  ©AFP - Lev Polikashin / Sputnik
Michel Jouvet faisait l’hypothèse qu’au cours du sommeil paradoxal, le cerveau se reprogrammait en quelque sorte. ©AFP - Lev Polikashin / Sputnik
Michel Jouvet faisait l’hypothèse qu’au cours du sommeil paradoxal, le cerveau se reprogrammait en quelque sorte. ©AFP - Lev Polikashin / Sputnik
Publicité
Résumé

En 1959, Michel Jouvet est le premier à avoir défini le sommeil paradoxal, une sorte de troisième état du cerveau entre l'éveil et le sommeil. Cette découverte a permis une meilleure connaissance des mécanismes du sommeil.

avec :

Michel Jouvet (Neurophysiologiste), Jean-Yves Nau (journaliste à Slate.fr et docteur en médecine, auteur du blog « Journalisme et santé publique »), Damien Léger (Médecin des hôpitaux de Paris, spécialiste du sommeil responsable du Centre du Sommeil et de la Vigilance de l’Hôtel Dieu de Paris, et Professeur à la Faculté de Médecine de l’Université Paris Descartes. Il dirige l’unité Centre de).

En savoir plus

L’une des grandes avancées du 20ème siècle, dans ce domaine, est l’œuvre d’un Français, le neurobiologiste Michel Jouvet. Dès 1959, il découvre ce qu’il décrit comme un nouvel état du sommeil et qu’il baptise lui-même : le sommeil paradoxal. Ce dernier stade du cycle du sommeil, le cinquième, se caractérise en effet par une activité importante du cerveau et des yeux alors que le reste du corps reste paralysé. Un peu comme si nos neurones se réveillaient avant nos muscles, dans un état de transition entre le sommeil et l’éveil. 

"Connaître les mécanismes et les fonctions du rêve : tel fut le but d'une longue recherche"

Publicité

Néanmoins, la durée de ce stade ultime dépasse les 20% du temps total de sommeil. De plus, c’est pendant le sommeil paradoxal que se produisent une part importante des rêves, en particulier ceux dont nous nous souvenons après le réveil. Michel Jouvet est mondialement connu pour cette découverte et il a consacré toute sa longue carrière à l’étude du sommeil et des rêves. Et il vient de publier ses mémoires chez Odile Jacob sous le titre « De la science aux rêves – Mémoires d’un onirologue .

En savoir plus : Les troubles du sommeil

Comment s’est déroulée la découverte du sommeil paradoxal ?

Quels bouleversements cette découverte a-t-elle provoqué dans notre compréhension des mécanismes du sommeil ?

Plus de 50 ans après cette avancée, comment se fait-il que la médecine reste relativement démunie face aux troubles du sommeil ?