France Culture
France Culture
Publicité
Avec
Le biologiste Craig Venter
Le biologiste Craig Venter

Le biologiste Craig Venter © Radio France

Le 24 janvier, la revue Science a publié un article dans lequel le généticien américain Craig Venter décrit comment il est parvenu, avec son équipe, à synthétiser le génome entier d'une bactérie, *Mycoplasma laboratorium * . Il reste à transférer ce génome synthétique dans l'enveloppe d'une bactérie pour que l'on puisse vraiment parler de création d'une vie artificielle. Cette étape finale sera difficile à franchir mais les progrès récents semblent indiquer que les chercheurs pourraient surmonter cet ultime obstacle prochainement. L'être humain sera alors parvenu à maîtriser l'un des phénomènes les plus complexes de son univers : la création de la vie. Déjà, une discipline scientifique dont c'est l'objectif existe : la biologie synthétique. En juillet 2007, les chercheurs du monde entier qui y travaille se sont rassemblés à Hullisat, à l'ouest du Groenland, pour y tenir le Kavli Futures Symposium. Là, dans ce lieu reculé, ils ont constaté que « la construction de séquences génétiques comparables à la taille du génome d'organismes simples est maintenant possible » Les biologistes estiment qu'il faudra encore quelques années ou quelques décennies pour parvenir à fabriquer des cellules artificielles. Mais, déjà, ils s'y préparent déjà en déclarant vouloir le faire, je cite, « en créant aussi peu de problèmes écologiques que possible » . De fait, cette nouvelle avancée de la recherche pourrait poser des problèmes nettement plus importants que ceux auxquels nous sommes, dès aujourd'hui, confrontés avec les organismes génétiquement modifiés, les fameux OGM. L'étape suivante consiste bien à construire des organismes vivants de toutes pièces. Au-delà de l'exploit scientifique, des objectifs industriels sont déjà avancés. Celui de Craig Venter, par exemple, est de créer une bactérie artificielle capable de fonctionner comme une usine biochimique afin de fabriquer de l'éthanol ou de l'hydrogène. L'homme va-t-il vraiment réussir à créer de la vie ? Si c'est le cas, ne se transformera-t-il pas en apprenti-sorcier ? Quels seront les problèmes, les questions et les risques que ce nouveau pouvoir peut faire courir à l'humanité et à la nature dans laquelle elle s'est développée ?

Publicité

L'équipe