France Culture
France Culture
Publicité
François Bon - Science Publique - 23 novembre 2012
François Bon - Science Publique - 23 novembre 2012
© Radio France - M.A.
Jean-Michel Frodon - Science Publique - 23 novembre 2012
Jean-Michel Frodon - Science Publique - 23 novembre 2012
© Radio France - M.A.

Pour communiquer avec le monde extérieur, les chercheurs disposent d’un unique moyen : la publication scientifique. Lorsqu’ils ont obtenu un résultat, ils le décrivent dans un article extrêmement formaté et le soumettent à une revue spécialisées. Après une relecture par d’autres scientifiques, leur article est publié. Ou recalé. Et la vie continue dans le laboratoire. Des travaux auxquels les scientifiques consacrent leur vie professionnelle, ou plus pour les plus passionnés, le grand public, en général, ne sait rien. Rares, en effet, sont les chercheurs qui troquent la pipette pour la plume afin de raconter leur histoire. Une histoire qui, pourtant, relève souvent de l’aventure. Les articles de vulgarisation qui paraissent dans la presse grand public s’attachent, le plus souvent, aux résultats des recherches. En oubliant les personnages de l’histoire, les acteurs de la recherche qui passent leur vie derrière la porte de leur labo.

Et puis, un jour de cette année 2012, quelqu’un d’inhabituel a frappé à cette porte. Il s’agit d’un écrivain, François Bon. Certes, François Bon n’est pas un écrivain comme les autres. Ingénieur de formation, il a travaillé dans l’industrie.

Publicité

Passionné d’informatique depuis ses débuts, il a créé plusieurs sites Internet. Grand amateur de musique rock, il a produit des émissions de radio sur les Rolling Stones, Led Zeppelin ou Bob Dylan… sur France Culture. Professeur, il organise de multiples ateliers d’écritures. Mais, cette année, il s’est embarqué pour un nouveau voyage. De Tours, où il habite, il s’est transporté sur le plateau de Saclay. Et là, grâce à une résidence d’écrivain, il est parti à la rencontre des chercheurs qui peuplent ce lieu peu hospitalier, Larzac francilien battu par le vent, mais promis à un grand avenir.

Pour quelles raisons un écrivain s’intéresse-t-il à la vie des scientifiques ?

S’agit-il de recréer des liens entre deux mondes, la science et la littérature, qui ont rompu leurs amarres depuis bien des lustres ?

Qu’a découvert François Bon au cours de ses pérégrinations saclaysiennes ?

Comment les chercheurs, de leur coté, ont reçu cette visite improbable ?

Que peut-il naître d’une telle rencontre, à la fois pour l’écrivain et pour le scientifique ?

Serge Abiteboul - Science Publique - 23 novembre 2012
Serge Abiteboul - Science Publique - 23 novembre 2012
© Radio France - M.A.