France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

A cette question, voici comment répond Claude Bernard, le fondateur de la médecine expérimentale : « Je pense qu'on a ce droit d'une manière entière et absolue. Il serait bien étrange, en effet, qu'on reconnût que l'homme a le droit de se servir des animaux pour tous les usages de la vie, pour ses services domestiques, pour son alimentation, et qu'on lui défendît de s'en servir pour s'instruire dans une des sciences les plus utiles à l'humanité » . Ces propos, tenus en 1865, sont repris en tête de l'article du professeur de physiologie Bernard Calvino qu'il signe dans le numéro d'avril du magazine *Pour La Science * . Certes, depuis le 19e siècle, notre relation avec les animaux semble avoir beaucoup évolué. Pourtant, le constat de Claude Bernard apparaît comme encore globalement valable. Pour preuve, le nombre d'animaux utilisés pour les « procédures scientifiques » atteint les 12 millions par an dans les seuls 27 pays de l'Union européenne. La directive datant de 1986 qui encadre ces pratiques est aujourd'hui en cours de révision. Mais son adoption est victime de retards à répétition. La nouvelle directive doit introduire de nouvelles méthodes de substitution aux essais sur les animaux. Mais elle estime également que l'abandon complet de tels essais « n'est pas encore envisageable » et indique, « Il est donc impératif de garantir aux animaux encore utilisés pour des raisons légitimes un niveau de protection et de bien-être aussi élevé que le permettent les objectifs de l'expérience. » Pas question, donc, de sacrifier la recherche médicale sur l'autel du respect des animaux. Ne peut-on, techniquement, nous passer aujourd'hui des essais sur les animaux ? Les progrès de notre connaissance de ce que ressentent les animaux ne remettent-ils pas en cause la moralité de tels essais ? Comment défendre le respect des animaux dans la recherche médicale lorsque le bien-être animal est souvent bafoué dans l'élevage ? **Emission en partenariat avec le magazine Pour la Science **

Références

L'équipe