France Culture
France Culture
Publicité
Théâtre de la Reine à Versailles
Théâtre de la Reine à Versailles

Les grands bâtiments des régimes passés ont-ils des secrets ? Une fois que ces régimes sont tombés, ou bien on détruit les bâtiments, ou bien on les conserve. Dans le premier cas, comme le château de Saint-Cloud, plus de matière, plus de mystère. Dans l’autre cas, comme le château de Versailles, plein de matière et, semble-t-il, plus de mystère non plus. Car ces bâtiments sont traités comme de vieux manteaux : on les tape pour enlever la poussière on retourne leurs poches on les vide on les met à l’envers on découd les doublures, on défait les ourlets, on ramasse les boutons, on les restaure, enfin ils sont dépiautés, observés, analysés, on les connaît par cœur. Ou du moins on le croit. Car, une fois qu’on les a analysés, on les place dans une vitrines, où l’on ne voit qu’un côté des choses. C’est le cas de Versailles. On n’y visite que les pièces d’apparat, laissant derrière elles les appartements privés. Et je ne parle que du château. Quand on passe au domaine, Versailles est encore moins connu. C’est à force d’être célèbre, sans doute. Les lieux en pleine lumière ont par définition de grandes ombres. Nous allons aujourd’hui parler du secret le plus secret de Versailles, et de son secret le plus ravissant : le théâtre de la reine. C. Dantzig

**Invité: Raphaël Masson, conservateur à ** Versailles

Publicité

Reportage de Camille Renard

À Versailles, dans les coulisses du théâtre de la Reine, du Paradis à l'Enfer, exploration de la mécanique avant gardiste des illusions scénographiques (décors et bruitages), avec Jean-Paul Gousset, directeur technique de l'Opéra royal.