Publicité
En savoir plus
Photo du film Gatsby le magnifique
Photo du film Gatsby le magnifique
© Radio France - D.R.

"Gatsby le magnifique est subtil et émouvant. Je me demande si l’on devrait l’appeler « roman » ou « tragédie ». Bien sûr il n’est pas en cinq actes et en vers, mais c’est (presque) tout comme. Ce qui fait penser à la tragédie, c’est le sentiment de fatalité qui s’en dégage. Je dirais que Fitzgerald est un auteur de la fatalité. Que ce soit dans Gatsby, ses autres romans ou ses nouvelles, ses personnages ont l’air d’aimables personnes buvant un cocktail sur une plage privée ; mais, au lieu d’avoir sur la tête une jolie pluie de soleil créée par un auvent en bambou, il y a, au-dessus d’eux, en haut, très haut, dans un ciel trompeusement bleu, un nuage gros comme une baleine, noir, noir, noir, dont le dos frémit de remous très lents. Et, au moment où ils s’y attendront le moins parce qu’ils se seront caché que le nuage est là, il s’écrasera sur eux.A l’occasion de la présentation au festival de Cannes du film tiré de Gatsby le Magnifique, je reçois pour en parler Eric Neuhoff, romancier, critique de cinéma, et membre du prix Fitzgerald."Charles Dantzig

Références

L'équipe

Charles Dantzig
Charles Dantzig
Charles Dantzig
Production
Clotilde Pivin
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration