Procès du capitaine Albert Dreyfus, Rennes, France, 1899.
Procès du capitaine Albert Dreyfus, Rennes, France, 1899.
Procès du capitaine Albert Dreyfus, Rennes, France, 1899. ©Getty -  Ann Ronan Pictures/Print Collector
Procès du capitaine Albert Dreyfus, Rennes, France, 1899. ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
Procès du capitaine Albert Dreyfus, Rennes, France, 1899. ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
Publicité
Résumé

Il arrive que les journaux, avec un mélange de sincérité, de cynisme et d’inhumanité, mènent une campagne contre un homme seul. Par exemple dans l'Affaire Dreyfus, un capitaine juif de l’armée française âgé de 35 ans.

avec :

Philippe Oriol (Historien, éditeur).

En savoir plus

La presse qui sait créer une légende de sa nécessité pour la démocratie oublie de rappeler qu’elle peut être monstrueuse, et qu’elle l’a en grande partie été envers Dreyfus. C’est ce qui fait employer à Zola l’expression de « la basse presse en rut » (« Procès-verbal », Le Figaro , 5 déc. 97). Si la plus grande partie de la presse a été ignoble avec Dreyfus, c’est dans la presse que Dreyfus a eu ses plus courageux défenseurs, comme Bernard Lazare ou Emile Zola, dont le « J’accuse » a été publié dans L’Aurore de Clemenceau. 

Quel est le secret professionnel de l’Affaire Dreyfus et de la presse? 

Je reçois pour en parler Philippe Oriol, auteur de L’histoire de l'Affaire Dreyfus de 1894 à nos jours aux éditions Les Belles lettres.

Publicité

Charles Dantzig

Références

L'équipe

Charles Dantzig
Charles Dantzig
Charles Dantzig
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Clotilde Pivin
Réalisation