Le secret professionnel de l’idéologie du poulet rôti

France Culture
France Culture
Publicité

"Le poulet ! Le poulet est partout dans notre vie de Français. La preuve la plus flagrante est qu’il y est en métaphore, des métaphores très nombreuses. Quand on se sert de quelque chose comme objet de comparaison, c’est que cette chose est familière. Des mères disent avec une affection un peu moqueuse à leur fils : « Mon poulet. » Pour désigner les policiers, le langage populaire dit : « Les poulets. » C’est au point que le poulet semble presque apte à devenir un critère de poids. Dans* La Bâtarde* , Violette Leduc raconte que sa mère lui disait : « Tu ne pesais pas plus d’un poulet. » Le poulet est dans nos vies en pratique, car c’est un des plats les plus consommés. Si les sociologues français se prenaient moins pour des philosophes politiques et faisaient leur travail comme il se doit, nous aurions en France des histoires culturelles de cet animal, comme il y en a en Angleterre sur le bœuf, puisque le bœuf est l’aliment symbolique des Anglais. Je reçois pour en parler, et aussi pour qu’il nous communique, peut-être, le secret de sa recette, le plus grand spécialiste du poulet en France, le cuisinier Antoine Westermann , propriétaire à Paris des restaurants Le Coq rico et Drouant."

Bibliographie :

Publicité

Winston Churchill, Mémoires de guerre , Texto

Remy de Gourmont, La Culture des idées , Bouquins

Violette Leduc,* La Bâtarde* , L’Imaginaire, Gallimard

Antoine Westermann,* Le Coq Rico* , Marabout

L'équipe