Publicité
En savoir plus
Signature Barbey d'Aurevilly
Signature Barbey d'Aurevilly
© Radio France - D.R.

"C’est un écrivain qui me fait penser à une écrevisse. Il est cambré, il est rouge. S’il est rouge, c’est pour trois raisons : premièrement, il se met souvent en colère. C’est un pamphlétaire. Deuxièmement, il est coquet. Il aime les redingotes cramoisies, d’ailleurs cramoisi est un mot très à lui ; il a écrit une nouvelle qui s’intitule « Le rideau cramoisi ». Troisièmement, il porte du fard aux joues. Pour finir, cet écrivain aimait tellement la couleur rouge qu’il signait les envois de ses livres à l’encre rouge, le y finissant son nom ondulant comme une queue de serpent. Et du serpent il avait le mordant, Jules Barbey d’Aurevilly. Vient de paraître sa passionnante correspondance avec son ami Trebutien. Je reçois pour en parler Charles Ficat, éditeur chez Bartillat."Charles Dantzig