France Culture
France Culture
Publicité
Jean Cocteau
Jean Cocteau

Dans Macbeth , Malcolm ordonne que chaque soldat coupe une branche et la porte devant lui de manière que l’armée puisse avancer secrètement. Lors d’une autre guerre, celle de 14 où il a été fusilier marin, Cocteau écrit le poème « La Forêt qui marche », dont voici un extrait :

J’ai croisé les Anglais roulant vers la bataille

Publicité

Sur leurs grands camions automobiles

Leurs visages de brique rose Et leur chanson des soirs sur la Tamise

(…)

J’ai vu les Anglais rouler vers la bataille

Comme la forêt qui marche de Shakespeare

Comme un soulèvement du jeune labour

Comme la sève des feuillages.

Trente-trois ans plus tard, il viendra ici où je suis en cette journée de cent deux ans plus tard. Et je suis, en 2016, dans le département de l’Essonne, commune de Milly-la-Forêt, arrondissement d’Evry, plus ou moins 4788 habitants nommés Milliacois. Il y a un menhir, un certain Fulbert, une abbaye, les noms de Gâtinais et d’Anjou, enfin tout ces cailloux réels et lexicaux qui font le fond d’histoire d’un pays. Napoléon y a séjourné, mais où n’a pas séjourné ce gitan du sabre courant d’un bout à l’autre de l’Europe pour ne pas tomber ? C’est à droite, c’est UMP. On vit de culture d’herbes aromatiques et de tourisme. De souvenirs, aussi, nécessairement. Cocteau y a vécu, il y est mort, ce n’était pas le poète le moins connu de son temps. Quel est le secret professionnel de la maison de Cocteau à Milly-la-Forêt ? Je reçois pour en parler Pascale Léautey , qui en est la conservatrice.

Venir à la Maison Cocteau **Maison Jean Cocteau **

15, rue du Lau 91490 Milly-la-Forêt

Informations pratiques