France Culture
France Culture
© Aucun(e)
© Aucun(e)
© Aucun(e)
Luiz Inácio Lula da Silva (centre) lors du lancement de sa campagne pour l'élection présidentielle, à Sao Paulo le 7 mai 2022.
Les Brésiliens votent pour élire leur président ce 2 octobre 2022. C'est une élection où s'opposent deux visions radicalement différentes de la politique de ce pays. Retour en archives sur l'histoire politique et sociale du Brésil, avec pour boussole sa devise "Ordre et progrès".
4 min
Drapeau brésilien et sa devise "Ordem e progresso" (Ordre et progrès)
Comment une devise tronquée du philosophe français Auguste Comte (Ordre et Progrès) s'est-elle retrouvée sur le drapeau brésilien ? C'est la question qui sert de point de départ au débat de "La Fabrique de l'histoire" autour des malentendus dans les transferts culturels de pays tellement éloignés.
55 min
Le quarantième bataillon d'infanterie à Canudos (1897)
La nation brésilienne a reconnu tardivement son métissage indien et noir qui la constitue et est profondément marquée par les violences fondatrices contre les peuples d'Amazonie et par la tragédie de l'esclavage. "Les Chemins de la connaissance" reviennent sur cette mémoire identitaire clivée.
32 min
Inauguration de Brasilia le 21 avril 1960. (photo issue du fonds des Archives publiques du District Fédéral de Brasilia)
En 1960 sortait des terres désertiques de l'Ouest brésilien, la nouvelle capitale du pays, Brasilia. Conçue comme un projet à la fois politique et architectural, elle devait représenter la nouvelle identité du pays, son modernisme. Mais la dictature militaire de 1964 a dévoyé cet idéal.
1h 01
Photos de personnes tuées ou disparues pendant la dictature lors du 58ème anniversaire du coup d'Etat militaire le 31 mars 20222 à Sao Paulo.
En 2012, une Commission vérité s'ouvre au Brésil, soit vingt-sept ans après la fin de la dictature. Le documentaire "Brésil, vérités sur la dictature" raconte ce retour sur un passé qui divise encore la société brésilienne.
52 min
Un aigle géant symbole de l'école de samba Tradicao défile le long du "sambadrome" construit par Oscar Niemeyer à Rio de Janeiro en février 1990.
En 1986, en plein carnaval, une "Echappée belle" à Rio de Janeiro dans une ambiance musicale de fête. Mais ce décor de carte postale ne doit pas faire oublier la misère des favelas et le racisme inconscient ancré dans la société brésilienne.
1h 29
Enfants d'une favela de la ville de Recife en 2002.
En 1937, Jorge Amado publiait "Capitaine des sables", récit de la vie d'enfants abandonnés, organisés en bandes à Bahia. Aujourd'hui où violence, misère, corruption et trafics font partie du quotidien brésilien, "Voix du silence" tente de faire le point sur la situation des enfants du Brésil.
41 min
Une habitante de la favela Rocinha à Rio de Janeiro alors que l'armée et la police interviennent contre les trafics de drogue. (2017)
L'ethnopsychiatre Adalberto Barreto témoigne en 1994 de son expérience de travail thérapeutique dans une favela du Nordeste brésilien ou comment faire prendre conscience aux habitants de leurs droits et devoirs.
15 min
Luis Ignacio "Lula" Da Silva en 1989
À l'automne 2010, le président Lula quitte le pouvoir, n'ayant pas le droit de se représenter une nouvelle fois. Ce reportage de la rédaction fait le bilan des deux mandats du président brésilien d'un point de vue économique et social.
52 min

À propos du podcast

© Aucun(e)
© Aucun(e)

Les Brésiliens sont appelés à voter pour élire leur président le 2 octobre, voici l'occasion de se plonger dans l'histoire politique de ce pays au cours d'une Nuit "Brésil : ordre et progrès ?" proposée par Antoine Dhulster.

Sept heures d’archives autour de l’histoire intellectuelle, politique et sociale de ce géant de l’Amérique du sud qu'est le Brésil pour tenter comprendre les origines et les conséquences de sa devise inscrite sur son drapeau appelant à l’ordre et au progrès. Pour cela, il faut se pencher sur l’importance de la pensée positiviste dans les premiers temps de la république brésilienne, sujet des premières archives, et bien sûr s'interroger sur la dictature qui a duré vingt-et-un an et ce que la dictature a fait à ce pays, notamment dans un  numéro de "Fabrique de l'histoire".

L’ordre et le progrès en question au Brésil c’est enfin le sort des laissés-pour-compte, des enfants des quartiers pauvres et des habitants des favelas dont il est question entre autres avec l'écrivain Jorge Amado dans "Voix du silence".

  • Les Nuits de France Culture - Brésil : ordre et progrès ?
  • Par Antoine Dhulster
  • Réalisation Virginie Mourthé
  • Archives Ina /Radio France