France Culture
France Culture
© Aucun(e)
© Aucun(e)
© Aucun(e)
Jean-Luc Godard en 1963 durant le tournage du film "Le Mépris".
En mourant Jean-Luc Godard a laissé derrière lui plusieurs générations d'héritiers. À l'écoute de sa voix dans une sélection d'archives intitulée "Godard nous appartient", Albane Penaranda nous propose d'interroger l'immense héritage cinématographique, précédé d'aucun testament, qu'il nous a légué.
2 min
Le cinéaste Jean-Luc Godard au Festival du film de Locarno en 1995.
En 1995, Jean-Luc Godard enregistre son "Bon plaisir" au micro de Jean Daive. Un long entretien illustré par des extraits de ses films et des interventions, grâce à des archives, d'Henri Langlois, François Truffaut, Serge Daney, parmi d'autres.
2h 57
Jean-Luc Godard et Brigitte Bardot pendant le tournage du film "Le Mépris"
En 1994, trente ans après la sortie du film "Le Mépris" de Jean-Luc Godard, Arnaud Laporte revisite l’histoire de ce film culte avec d’anciens collaborateurs, des historiens du cinéma et également plusieurs archives d'entretiens avec le cinéaste.
1h 25
Jean-Luc Godard filmant Mai 1968, à Paris.
Jean-Luc Godard répond à la question "Où en est le cinéma ?" dans l’émission "Comme il vous plaira" sur France Culture, en 1966, à l'occasion de la sortie de son dixième long-métrage "Pierrot le Fou" avec Jean-Paul Belmondo et Anna Karina.
7 min
Jean-Luc Godard et Nathalie Baye pour la présentation du film "Sauve qui peut (la vie) à Cannes en mai 1980.
Jean-Luc Godard était invité à présenter son film "Sauve qui peut (la vie)" dans "Le Cinéma des cinéastes" de Claude-Jean Philippe en octobre 1980. Il répondait aux questions du trio formé par Caroline Champetier, Pierre Donnadieu et Claude-Jean Philippe.
50 min
Jean-Luc Godard entre deux télévisions au Festival de Cannes en 1987.
En 1987, pour la sortie de son film "Soigne ta droite", Serge Daney reçoit Jean-Luc Godard : l'occasion pour le cinéaste de parler de sa forme physique, du cinéma qui déserte les salles et d'analyser le rôle de la télévision.
40 min
Portrait de Jean-Luc Godard à Paris le 21 décembre 1987
En 1987, Serge Daney reçoit Jean-Luc Godard, dans "Microfilms" à l’occasion de la sortie de "Soigne ta droite". Un second entretien qui approfondit la comparaison entre le cinéma et la télévision.
40 min
Journalistes devant la conférence de presse de Jean-Luc Godard à la télévision après la présentation de son film 'Nouvelle Vague" à Cannes, 1990.
En 1980, Claude-Jean Philippe reçoit Jean-Luc Godard dans "Le Cinéma des cinéastes" pour évoquer la série qu'il a réalisée pour la télévision avec Anne-Marie Mièville. "France, tour, détour, deux enfants" est une adaption très libre du manuel scolaire "Le Tour de France par deux enfants".
49 min

À propos du podcast

© Aucun(e)
© Aucun(e)

En mourant Jean-Luc Godard a laissé derrière lui plusieurs générations d'héritiers. À l'écoute de sa voix dans une sélection d'archives intitulée "Godard nous appartient", Albane Penaranda nous propose d'interroger l'immense héritage cinématographique, précédé d'aucun testament, qu'il nous a légué.

En ayant lui-même décidé que le moment était venu, Jean-Luc Godard est mort le 13 septembre dernier. Cette Nuit que nous lui consacrons ne dira pas toute l'importance de la place qu'il occupe dans l'histoire du cinéma, ni à quel point, depuis le début des années soixante, il a accompagné la vie de plusieurs générations de citoyens du cinéma partout dans le monde. Mais le programme d'archives par lequel nous le saluons ici sera l'occasion de réécouter dans leur continuité des émissions qui avaient rencontré Godard à différents moments de son trajet, du Mépris en 1963 jusqu'au milieu des années 90, alors qu'entre Hélas pour moi et For Ever Mozart il se consacrait à ses Histoires du cinéma.

Dans cette Nuit sa voix croisera notamment celle de Jean-Louis Bory pour Le Mépris et celle de Serge Daney quand sortait Soigne ta droite ; celle de Claude-Jean Philippe pour Sauve qui peut (la vie) et celle de Jean Daive qui, pour un "Bon plaisir" de près de trois heures, le rencontrait toute une journée à Rolle en 1995.

Que dire de plus ? Godard est mort… et on serait tenté de dire : à présent Godard nous appartient. Son cinéma est là, ses films sont là. Comme ceux de Stroheim, de Murnau et de Dreyer ; comme ceux de Renoir, de Fritz Lang et de Rossellini. À présent, à nous de savoir comment nous voulons les faire vivre et vivre avec eux. C’est-à-dire comment nous imaginons, après lui, les voir et les entendre… mais aussi les donner à voir et à entendre après nous.

Pour l'instant fermons les yeux et ouvrons nos oreilles pour les apercevoir, à travers des extraits de leurs bandes-son et les deux ou trois choses que Jean-Luc Godard aura pris la peine de nous dire du cinéma et de nous-même durant plus de soixante ans.

Une sélection d'archives proposée par Albane Penaranda.

  • Réalisation : Antoine Larcher
  • Nuit : Godard nous appartient (1ère diffusion : 04/12/2022)
  • Edition web : Sandrine England & Véronique Vecten, Documentation de Radio France