Fabien Roussel : "l'union est indispensable à gauche pour devenir majoritaire"

Fabien Roussel invité de Sens Politique
Fabien Roussel invité de Sens Politique ©AFP
Fabien Roussel invité de Sens Politique ©AFP
Fabien Roussel invité de Sens Politique ©AFP
Publicité

Député de la vingtième circonscription du Nord depuis 2017, Fabien Roussel est, depuis quatre ans, le secrétaire national du Parti communiste Français. Il était candidat à l'élection présidentielle de 2022 et a obtenu 2.28% des votes (le deuxième score le plus faible de l'histoire de son parti.)

Avec

Ses parents militaient au Parti Communiste, et l'emmenaient même distribuer des tracts dans des usines. Son père sera également conseiller général communiste à Béthune puis correspondant pour le journal l'Humanité pour le Vietnam. D'ailleurs il emmènera son fils adolescent, Fabien, passer deux ans au Vietnam. Un prénom, Fabien, choisi en hommage au colonel Fabien, un résistant communiste sur la place parisienne du même nom. Le secrétaire national du Parti communiste français aurait t'il pu faire avoir une autre carrière ?

Fabien Roussel, un parcours tout tracé au Parti Communiste ?

Selon Fabien Roussel, "je suis né dans un milieu ouvrier, paysan à la campagne, et donc avec une certaine culture ouvrière populaire. Forcément, cela donne des prédispositions à être de ce côté-là. Mais vous savez, quand il y a un piquet de grève, dans une usine, il y a ceux qui le franchissent et qui vont travailler. Et il y a ceux qui s'arrêtent et qui s'interrogent et qui décident de le rejoindre. Et c'est ce choix là qui est important, c'est de basculer du côté de l'engagement, de la résistance, du combat. Et j'ai fait ce choix là. Et aujourd'hui, le meilleur outil pour défendre cette dignité humaine, le meilleur outil politique, c'est le Parti communiste français. Et je m'y sens bien et je pense que c'est un outil encore efficace et moderne."

Publicité

Député de la 20ème circonscription du Nord

Aux élections législatives de juin 2022, Fabien Roussel a été réélu député de la 20ème circonscription du Nord. Dans cette même circonscription, quelques semaines plus tôt, "60 % des électeurs ont choisi de voter Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. (...) Et pour ceux qui votent, parce que beaucoup ne votent pas, il y a eu plus de 55 % d'abstention dans ma circonscription. Mais parmi ceux qui votent à l'extrême droite, il y a des personnes qui font le choix aussi de voter pour ma candidature aux élections législatives parce qu'ils jugent que je suis peut-être, en tout cas, c'est ce qu'ils me disent, celui qui permet de mieux défendre leur dignité, leur salaire, leur niveau de vie, leur pouvoir d'achat. Je discute avec eux pour comprendre leur colère, les ressorts du vote extrême droite."

Un gouvernement d'union nationale ?

A deux reprises, en 1981 et en 1997, la gauche participera au gouvernement pluriel. Fabien Roussel aurait été prêt à participer à un gouvernement d'union nationale " si, tout simplement, il y avait une volonté de la part d'autres dirigeants de relever le gant, c'est à dire de mettre un haut niveau d'ambition pour notre pays. Mais on ne peut pas participer à un gouvernement d'union nationale dont les objectifs sont dictés par l'Union européenne et les traités européens d'aujourd'hui, qui nous demandent d'allonger l'âge de départ en retraite, de continuer de faire des économies dans nos services publics et notamment dans les dossiers dans des ministères régaliens. Enfin, on ne peut plus continuer à assécher les finances de notre pays, à laisser l'évasion fiscale pourrir l'économie. Moi, je suis prêt. Nous sommes prêts à participer à un gouvernement de coalition, un gouvernement de rassemblement, mais avec des objectifs ambitieux sur lequel on doit réussir à se mettre tous d'accord parce que l'urgence est là."

La Nupes

Pour les élections législatives, la Nupes (qui regroupe le PS, PC, EELV et LFI) a vu le jour. Mais aujourd'hui cette union a t'elle encore un sens ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'équipe