France Culture
France Culture
© Radio France
© Radio France
© Radio France
Le Feuilleton
Épisode 1/15 : La belle saison à Balbec
De santé fragile, le jeune Marcel est venu séjourner à Balbec avec sa grand-mère. Grâce à elle, il a commencé à rencontrer la bonne société en villégiature.
20 min
Le Feuilleton
Épisode 2/15 : Jeunes filles au bord de la mer
Sur la digue de la plage de Balbec, Marcel a fait la connaissance d’un groupe de jeunes filles turbulentes et espiègles. Parmi elles, il flirte avec Albertine.
19 min
Le Feuilleton
Épisode 3/15 : Les individualités éphémères et vivaces que sont les personnages d’une pièce
Venu admirer la Berma à l’Opéra, Marcel est subjugué par la duchesse de Guermantes qu’il aperçoit pour la première fois.
18 min
Le Feuilleton
Épisode 4/15 : L’apparition soudaine de la mort
Invité chez la marquise de Villeparisis, Marcel a enfin été présenté à la duchesse Oriane de Guermantes.
19 min
Le Feuilleton
Épisode 5/15 : Etrange visite à M. de Charlus
Attendu pour un dîner ardemment désiré chez la duchesse de Guermantes, Marcel apprend que le baron de Charlus exige sa visite pour le soir même.
18 min
Le Feuilleton
Épisode 6/15 : Les intermittences du cœur
Albertine se fâche avec Marcel et déclare qu’elle ne le verra plus jamais. La séparation le renvoie au souvenir douloureux de la disparition de sa grand-mère.
19 min
Le Feuilleton
Épisode 7/15 : Un mercredi de madame Verdurin
Lors d’un dîner chez les Verdurin, Marcel voit apparaître le baron de Charlus accompagné de Charles Morel dont il semble subir l’ascendant dangereux.
18 min
Le Feuilleton
Épisode 8/15 : Un duel fictif
Le baron de Charlus veut défier en duel deux officiers de régiment dont il a entendu dire qu’ils avaient mal parlé de Charles Morel.
18 min
Le Feuilleton
Épisode 9/15 : Dites-moi la vraie cause de votre chagrin
Le baron de Charlus soupçonne Charles Morel de tromper sa confiance. Il charge le giletier Jupien de le surveiller.
19 min
Le Feuilleton
Épisode 10/15 : Albertine prisonnière
Marcel a installé Albertine chez lui, s’attirant la réprobation de son entourage et sans gagner l’apaisement qu’il escomptait. La jalousie le torture toujours.
18 min
Le Feuilleton
Épisode 11/15 : La vérité de l’amour est en nous
Marcel, sortant de chez les Guermantes, rencontre Charles Morel en larmes, il vient de maltraiter sa maîtresse, la nièce de Jupien, et se le reproche durement.
18 min
Le Feuilleton
Épisode 12/15 : Charlus provoque les Verdurin
Humiliée dans ses murs par le baron de Charlus, Mme Verdurin tente d’arracher Charles Morel à son influence.
18 min

À propos de la série

On pourrait commencer cette présentation en avançant que longtemps Luchino Visconti s’est intéressé à La Recherche du temps perdu de Proust… Et continuer en précisant que la possibilité d’en faire une adaptation cinématographique le fascinait autant qu’elle l’effrayait.

Quoi qu’il en soit, c’est avec la complicité de Suso Cecchi d’Amico (fille de l’écrivain et critique Emilio Cecchi, scénariste ayant  participé à toute l’aventure du cinéma néo-réaliste en Italie et collaboré plus de trente ans avec Visconti) qu’il s’y attela en 1970 en répétant à tous que ce serait son dernier film. Une fois la version définitive du script achevée et acceptée par la production, des problèmes considérables de financement retardèrent de plusieurs mois le début du tournage. En attendant, Visconti réalisa Ludwig. Le 27 juillet 1972, une attaque allait le laisser à demi paralysé. Il ne fut plus jamais question de tourner La Recherche.
France Culture a voulu, par les moyens de la réalisation radiophonique, rendre compte de la lecture viscontienne de Proust. Quel a été le parti pris par le cinéaste face à un des monstres de la littérature de son siècle. Ce que l’on sait, c’est qu’il n’était pas question pour lui de transposer "cinématographiquement" la  phrase proustienne :

Je ne dois pas faire une transposition littéraire. Evidemment il y aura des choses qui se perdront, sûrement une espèce de musicalité proustienne. mais en échange, je crois pouvoir pénétrer dans cette espèce de labyrinthe profond de Proust, pour vous expliquer un sentiment, une position, une attitude, une tristesse, un moment de jalousie. J’userai de tout ce qui est possible pour rester fidèle au sentiment proustien, pas au style.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      
> Luchino Visconti

Réalisation Jacques Taroni.
Découpage Emmanuel Douin.
Générique :
Avec Nathalie Richard (la narratrice), Evelyne Guimmara (la marquise de Villeparisis), Josette Boulva (la grand-mère), Nicolas Gonzales (Marcel), Jérôme Kircher, (Robert de Saint-Loup), Daniel Mesguich (le baron de Charlus), Clotilde Hesme  (Albertine), Juliette Heymann (Andrée), Francine Bouffard (Françoise), Michèle Foucher (la mère de Marcel), William Mesguich (Charles Morel) Sarah Mesguich, (la nièce de Jupien), Véra Feyder (la Berma), Odile Grosset-Grange (Rachel), Sabine Haudepin (Oriane de Guermantes), Noël Simsolo (le docteur Cottard), Jean Gabriel Nordmann (le Duc de Guermantes), Frédéric Antoine (le majordome), Elsa Molien (Rosemonde) Rodolphe Congé (le marquis de Cambremer), Evelyne Didi (Madame Verdurin), Bernard Bouillon (Brichon), Jana Bittnerova, (La princesse Sherbatov), Patrice Bornand (Monsieur Verdurin), Vincent Grass (Jupien), Christine Joly (la sous maîtresse de la maison de tolérance), Nathalie Kanoui (Mademoiselle Noémie), Jean-Louis Grinfeld (le général), Jean Marie Galey (le patron).
Et Sophie Carrier, Philippe Lebas, Catherine Artigala, Sophie Toressi, Pierre Chopinaud, Geneviève Crouzet, Dominique Lacarrière, Marie Pillet, Albert Delpy, Richard Chevallier, Sophie Toressi, Lesly Coudray, Marie Furnari, Luc Martin Meyer, Catherine Beriane, Yves Gerbaulet, Alain Delanis, Philippe Bouvard, Antonin Lebas-Joly, Grégory Quidel, Benoît Carré Bruitages : Sophie Bissantz
Equipe de réalisation : Olivier Duprès, Emilie Couët
Assistants à la réalisation : Emmanuel Geoffroy, Guy Peyramaure
A la recherche du temps perdu : scénario d’après l’œuvre de Marcel Proust, de Luchino Visconti et Susi Cecchi d'Amico est paru aux éditions Persona.
Les citations encadrant chaque épisode du feuilleton, lues par Geneviève Crouzet sont extraites de Proust fantôme de Jérôme Prieur paru chez Gallimard en 2001 et dont l'édition "Folio"(n°4412) vient d'être réimprimée.

Un feuilleton de 2006, en 15 épisodes

Le feuilleton sera suivi chaque soir d'une lecture d'extraits de :
Monsieur Proust de Céleste Albaret Lue et adaptée par Marianne Denicourt Réalisation : Pascal Deux
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière
Enregistrement, montage et mixage : Mathieu Touren
Assistante à la réalisation : Sophie Pierre

Souvenirs recueillis par Georges Belmont et publiés aux éditions Laffon

" Écoutez et abonnez-vous à la collection d’émissions consacrée à Marcel Proust pour (re)découvrir cette figure centrale de la littérature française, à travers l’économie, la gastronomie, le cinéma, la philosophie ou la médecine dans "Proust, le podcast".

Provenant de l'émission

Le Feuilleton, du lundi au vendredi de 20h30 à 21h00 sur France Culture

30 minutes d’espace de création radiophonique, de grandes adaptations d’œuvres du patrimoine classique et contemporain pour mêler tous les métiers et les talents de la radio.