France Culture
France Culture
© rf, Aucun(e)
© rf, Aucun(e)
© rf, Aucun(e)
Annie Ernaux, à Paris, en 2001.
Pour connaître la vie d'Annie Ernaux, il s'agit de lire son œuvre ou de l'écouter, elle. Avec Michelle Porte et Tiphaine Samoyault, nous faisons toutefois le pari de raconter la femme et l'auteure, en partant de deux expériences qui rendirent l'écriture possible : ses lieux, et son avortement.
58 min
Brigitte Bardot en 1961, au téléphone, lors des répétitions d'un sketch pour l'émission "Bonne année Brigitte". Au début des années 1960, elle incarnait pour "elle", qui se souvient dans "Les Années", la liberté.
Annie Ernaux est une figure aujourd'hui incontournable de la littérature française. L'écriture de soi est "un couteau" : elle est en prise avec le présent et ses contemporains. Bien plus qu'une illustration de "l'esprit du temps", son œuvre vise l'expérience et la mémoire collectives du temps vécu.
58 min
Une station service, café, épicerie à Belmesnil, Haute-Normandie, dans les années 1930. Si le café-épicerie des parents de Annie Ernaux ne faisait pas station service, peut-il ressemblait-il un peu à celui-ci tout de même.
Annie Ernaux est une écrivaine "de gauche", dont les prises de position sont claires. C'est un engagement d'écrivain, distancié mais continu, nourri par la sociologie bourdieusienne, que Pierre-Louis Fort nous présente à partir de son goût pour les supermarchés et ses "auto-socio-biographies".
59 min
"Anniversaire", de Dorothea Tanning (1942), exposée au Musée d'Art de Philadelphie (Etats-Unis). Annie Ernaux a déclaré que ce tableau, qu'elle a vu dans sa jeunesse, l'a beaucoup marqué et figure en creux dans "Les Années".
Avec "Les Années", l'un des grands projets de l'écrivaine se réalise : l'écriture fragmentaire de la "dimension collective de l'Histoire vécue", mêlant littérature, sociologie, et histoire. La musique et les chansons, omniprésentes dans le récit, sont peut-être la pierre de touche de ce projet.
59 min

À propos de la série

Depuis son premier roman "Les Armoires vides" en 1974, Annie Ernaux n’a cessé de porter à l’écriture la complexité de l’existence, traversant sa propre vie pour tracer le roman d’une génération : celle des enfants de la guerre, qui se passionneront pour l’existentialisme et la libération des mœurs.

Provenant de l'émission

La Compagnie des oeuvres, du lundi au jeudi de 15h à 16h sur France Culture

L'émission s’ouvre à toutes les disciplines et s’intéresse désormais à tous les grands créateurs et toutes les grandes créatrices du patrimoine culturel mondial de l'humanité : littérature, mais aussi arts plastiques, musique, cinéma et arts de la scène.