France Culture
France Culture
© Pierre Guillaud / AFP, Radio France
© Pierre Guillaud / AFP, Radio France
© Pierre Guillaud / AFP, Radio France
Annie Ernaux au Festival de Cannes le 23 mai 2002 pour la projection de son film "Les Années Super 8".
Premier entretien d'une série de cinq avec l'écrivaine Annie Ernaux, qui évoque la ville d'Yvetot, en Normandie, où elle a passé son enfance, ses premières lectures et déjà la violence sociale qu'elle ressent dans sa vie.
25 min
Annie Ernaux chez elle à Cergy, le 14 janvier 2008
Deuxième temps d'"A voix nue" avec Annie Ernaux qui évoque sa mère dont elle raconte la vie dans son livre "Une femme", ainsi que son rapport au langage populaire de son enfance en Normandie, et le couple particulier que formaient ses parents.
25 min
Annie Ernaux chez elle à Cergy, le 14 janvier 2008.
Troisième volet de la série "A voix nue" consacrée à Annie Ernaux qui évoque son roman "La Honte" dans lequel elle raconte comment son père a voulu tuer sa mère et le sentiment de honte durable qu'elle a éprouvé. Puis, elle parle de l'élaboration de ses livres et de la recherche de ses sentiments.
24 min
Annie Ernaux en 1988.
Annie Ernaux évoque son roman "La Femme gelée", dans lequel elle parle de son mariage et de la condition féminine, et "L'Évènement", qui est le récit d'un avortement clandestin.
24 min
Annie Ernaux chez elle en juin 1992.
Après avoir évoqué son texte autobiographique "Passion simple", Annie Ernaux dans ce cinquième entretien d'"À voix nue" se livre à une réflexion sur l'écriture, l'autonomie de ses textes et souhaite par-dessus tout légitimer l'écriture féminine.
24 min

À propos de la série

Cinq entretiens avec celle qui a placé l'autobiographie au cœur de son œuvre, et dont les romans abordent les questions de classe, de genre, et interrogent le mystère de la mémoire. Annie Ernaux se dévoile dans cet "A voix nue" diffusé en 2002.

Tous les livres d'Annie Ernaux commencent par une scène difficile à écrire, après laquelle il lui semble possible de tout mettre à plat, d’oser et de surtout de ne pas trahir la vérité qu’elle a à révéler.

D'Yvetot en Normandie, qui fut le lieu des déchirures, de la prise de conscience sociale, à Cergy où elle vit désormais, Annie Ernaux poursuit une œuvre intransigeante, expérimentale, dans tous les sens du mot.
Cette œuvre, une vingtaine de livres, est étudiée dans de nombreuses universités de différents pays.

L'évidence du récit ne doit pas aveugler sur sa profondeur, sa radicalité. Les questions de classe, de genre, le mystère de la mémoire et les souvenirs des sensations en sont les enjeux. Il s'agit d'une écriture à la fois en gros plan et avec une prise de distance, un éloignement comme dans un mouvement de focale photographique. C'est ce qu'Annie Ernaux précise en 2002 au micro de Geneviève Brisac dans ces cinq entretiens d'une intelligence nourrissante.

Une série d'entretiens produits par Geneviève Brisac, réalisés par Bruno Sourcis, et diffusés une première fois du 4 au 8 novembre 2002

Provenant de l'émission

À voix nue, du lundi au vendredi de 20h à 20h30 sur France Culture

Une émission qui recueille les paroles, les réflexions de celles et ceux qui marquent notre temps.