France Culture
France Culture
"Correspondance de la famille Brontë"
"Correspondance de la famille Brontë"
La famille Brontë (Charlotte, Emily, Anne, et Bramwell)
La famille Brontë (Charlotte, Emily, Anne, et Bramwell)
Épisode 1/5 : Des ambitions précoces difficiles à satisfaire
En cette année 1835 Charlotte, l’aînée, n’a que 19 ans, la fratrie Brontë se voit dans l’obligation, pour des raisons financières de se séparer. C’est la première fois qu’ils se quittent.
Howarth village, home of Bronte sisters, West Yorkshire UK
Howarth village, home of Bronte sisters, West Yorkshire UK
Épisode 2/5 : Le Cœur et la raison
L’année 1839 marque le retour des enfants Brontë au presbytère d’Haworth, exception faite d’Anne, gouvernante à Blake Hall, vaste demeure des Ingham.
Emily et Charlotte Brontë
Emily et Charlotte Brontë
Épisode 3/5 : Les amours contrariées ou la fin des illusions
En mars 1842, Charlotte et Emily, qui ont maintenant respectivement 25 et 23 ans, partent travailler en Belgique dans un pensionnat de jeunes filles.
Matériel d'écriture des Brontë
Matériel d'écriture des Brontë
Épisode 4/5 : Acton, Currer, Ellis : les trois frères Bell
C’est sous pseudonymes masculins que les trois sœurs Brontë commencent à publier leurs romans. Tout le monde, jusqu’à leur frère et leur père, ignore leurs activités littéraires.
 Illustration montrant Haworth village. Yorkshire. la maison de la famille Bronte. (1880)
Illustration montrant Haworth village. Yorkshire. la maison de la famille Bronte. (1880)
Épisode 5/5 : Madame Charlotte Bell Nicholls
Branwell, Emily puis Anne ont été emportés par la tuberculose à quelques mois d’intervalle. Charlotte et son père s’isolent dans un terrible chagrin dont seuls le travail et un certain Arthur Bell Nicholls viendront à bout.

À propos de la série

Il y a quelques deux cents ans (entre 1816 et 1820) naissaient les enfants Brontë. Leur mère mourut prématurément en 1821 ainsi que deux petites filles. Le révérend Brontë éleva seul les quatre enfants qui lui restaient sans jamais trouver à se remarier.…

Il y a quelques deux cents ans (entre 1816 et 1820) naissaient les enfants Brontë. Leur mère mourut prématurément en 1821 ainsi que deux petites filles. Le révérend Brontë éleva seul les quatre enfants qui lui restaient sans jamais trouver à se remarier. Et c’est dans le presbytère d’Haworth que les âmes romanesques et solitaires de Charlotte, Branwell, Emily et Anne s’échauffèrent. Le quartet, encouragé par leur père, vagabonde et se construit un univers fait de royaumes imaginaires et de jeux de rôle pleins de magie et de surnaturel. Et les quatre frère et soeurs écrivent, dans des cahiers, sur des feuilles volantes, au dos des dessins, ils écrivent. Mais le temps passe, et il faut grandir, penser à gagner sa vie et à prendre place dans le monde en renonçant, en apparence, à l’écriture. C’est de cette vie, que témoigne leur correspondance. Ces lettres, encore jamais traduites en France, nous renseignent sur cette famille hors norme : Charlotte y est tour à tour véhémente et mélancolique, mais toujours d’une grande humilité ; son frère, Branwell, laisse transparaître la déchéance d’un esprit prometteur, quant à Emily, elle fait montre d’une austérité caractéristique ; Anne enfin, écrit de véritables professions de foi. Si les trois sœurs Brontë sont passées à la postérité par leurs romans, que ce soit Jane Eyre pour Charlotte, Les Hauts de Hurlevent pour Emily ou Agnès Grey pour Anne (pour ne citer que les plus connus), nul doute que leur correspondance laisse une trace inestimable sur leur courte vie.

Un feuilleton en 5 épisodes

Publicité

Provenant de l'émission

du lundi au vendredi de 20h30 à 21h00 sur France Culture

30 minutes d’espace de création radiophonique, de grandes adaptations d’œuvres du patrimoine classique et contemporain pour mêler tous les métiers et les talents de la radio.