France Culture
France Culture
Le trompettiste Dizzy Gillespie en 1964 à Los Angeles où il a lancé sa course à la Présidence des États-Unis.
Le trompettiste Dizzy Gillespie en 1964 à Los Angeles où il a lancé sa course à la Présidence des États-Unis.
Avec son équipe, Dizzy Gillespie a imaginé tout un matériel de campagne : affiches, badges, sweat-shirts, ballons…
Avec son équipe, Dizzy Gillespie a imaginé tout un matériel de campagne : affiches, badges, sweat-shirts, ballons…
On connait en France la candidature de Coluche commencée comme un gag. On connaît moins celle du jazzman Dizzy Gillespie en 1964. Un précurseur qui a titillé un temps le jeu des grands candidats, mobilisant autour de la question des droits civiques aux États-Unis.
28 min
Le trompettiste Dizzy Gillespie en 1964 à Los Angeles où il a lancé sa course à la Présidence des États-Unis.
Le trompettiste Dizzy Gillespie en 1964 à Los Angeles où il a lancé sa course à la Présidence des États-Unis.
S'appuyant sur sa notoriété, malgré le manque de financements, le jazzman-candidat annonce son programme politique, très social. Les candidats investis par les deux grands partis commencent à trouver cette candidature farfelue quelque peu gênante.
28 min

À propos de la série

On connait en France la candidature de Coluche commencée comme un gag. On connaît moins celle du jazzman Dizzy Gillespie en 1964. Un précurseur qui a titillé un temps le jeu des grands candidats, mobilisant autour de la question des droits civiques aux États-Unis.

Le 21 septembre 1963, le trompettiste Dizzy Gillespie, 47 ans, grande figure du jazz, lance sa candidature à la Présidence sur scène au Monterey Jazz Festival. Près de 10 000 spectateurs assistent au concert, médusés et amusés, découvrant le morceau "Vote Dizzy !" interprété par le chanteur Jon Hendricks. Pour le trompettiste facétieux, c'est plus sérieux qu'il n'y paraît. Alors que l'Amérique espère la réélection de JFK, le pays est laminé par des actes racistes et la ségrégation, en particulier dans le sud du pays. Cinq jours plutôt a eu lieu un terrible attentat à la bombe dans une église de Birmingham tuant 4 jeunes filles noires. Régulièrement des militants afro-américains sont attaqués ou assassinés. Des crimes signés du Klan dont les auteurs restent libres.

Provenant de l'émission

Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties, le samedi et le dimanche de 13h30 à 14h sur France Culture

Raconter des histoires du réel, et par le singulier toucher l’universel.