France Culture
France Culture
Eugénio de Andrade - Mordant la lumière
Eugénio de Andrade - Mordant la lumière
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Saisir ensemble «Matière Solaire» en faire notre recueil. Déchiffrer l’instant. Un poème vient de se poser, cette première page nous accroche l’œil. Pourquoi?
3 min
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Trois écritures cherchent la chaleur et le corps, d’abord son attente ou sa quête puis l’aveuglement du soleil et l’infini des vagues. Puis sa couleur ardente, au désir, comme si elle pouvait être extraite à force de retours.
3 min
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Aussitôt qu’ils s’exposent et ferment les yeux sous l’ardente caresse du soleil (nous dormions nus à l’intérieur des fruits) ils paniquent un peu, sans rire. Et semblent en vouloir au bonheur.
3 min
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Eugenio de Andrade en janvier 2003
On revient à Andrade, Eugénio de Andrade « vivre c’est illuminer », on l’envie un peu, et avec lui ces oreilles portugaises qui se berçant de ses courtes complaintes, passaient la barrière de l’adolescence, en réveillaient le corail une dernière fois, à regret.
3 min

Provenant de l'émission

Jacques Bonnaffé lit la poésie, du lundi au jeudi de 15h55 à 16h sur France Culture

Du lundi au jeudi, 5 minutes de lecture par Jacques Bonnaffé avec un poète différent chaque jour.