France Culture
France Culture
Fictions Politiques
Fictions Politiques
Détails de la fresque de Ambrogio Lorenzetti, "Les effets du bon gouvernement" (à gauche) et du "mauvais gouvernement" (à droite - le tyran étant représenté en monstre), Palazzo Pubblico de Sienne, 1338-1339.
Quelle est la séduction de la tyrannie? Comment le tyran, seigneur de Milan, Bernabò Visconti devient-il "de son vivant, un personnage de fiction" au 14e siècle? L'historien Patrick Boucheron analyse en quoi la fiction peut être une expérience de pensée. Il interroge la notion de fiction politique.
58 min
Saint-Thomas d'Aquin par Fra Angelico, vers 1455/Slides from lightning talk at the Open Educational Resources Conference 2017 held at Resource for London on 5-6 April 2017.
Qu’avons-nous sous les yeux? Pourquoi avons-nous des raisons de douter de la force du vrai? Patrick Boucheron revient sur Michel Foucault et son intérêt pour les effets de vérité. Qu’y avait-il avant la Raison d’Etat? La crédulité imposée par l’Eglise? Que dit Machiavel avec le lion et le renard?
58 min
Détail de la couverture du Prince de Machiavel (Traduction de J. Risset et présentation de P. Boucheron) / Plaque à la mémoire de Marc Bloch à l'entrée du Palais Universitaire de Strasbourg (ex-Université Marc Bloch), 2010
Quelle est la vérité du politique ? De Machiavel, fin observateur du désenchantement républicain et de l’Italie en guerre, à partir de 1494, au grand laboratoire de Marc Bloch, de la Grande guerre au second conflit mondial, quelle "anthropologie du pouvoir sur le vif" ?
59 min
M. Bloch, "Les Rois Thaumaturges" et E. Kantorowicz, "Les deux corps du roi"
Comment rompre le charme du théologico-politique? Pourquoi Ernst Kantorowicz et Marc Bloch lisent-ils pour "se délier"? Faisait-on de la politique dans le jardin d’Eden? Patrick Boucheron analyse comment la double corporéité des rois peut être une fiction qui se retourne contre la royauté.
58 min
Couronnement du roi Louis VII en 1137, enluminure du xive siècle.
Pourquoi "rejeter le témoignage des yeux et des oreilles"? Pourquoi l’orthodoxie de l’invraisemblable? Pourquoi 4 Evangiles? Quelle est la révolution narrative du christianisme et son rapport au pouvoir médiéval? Quel rôle joue la métaphore eucharistique de l’Incarnation ?
58 min
Livre d'heures de Marguerite d'Orléans, La Sainte Trinité. France, Paris, vers 1430. Paris, BnF, Département des manuscrits, Latin 1156B, folio 163.
Comment notre système politique se fonde-t-il sur la métaphore eucharistique de l’Incarnation ? Pourquoi les rois chassent-ils ? Qu’est-ce que le pouvoir cannibale ? s'interroge l'historien médiéviste Patrick Boucheron
59 min
Frontispice de l'ouvrage Léviathan de Thomas Hobbes, 1651
Léviathan est-il un monstre bienveillant ou malveillant? Va-t-il nous dévorer ou nous incorporer? Pourquoi des images et pas seulement des récits? L'historien Patrick Boucheron revient sur l’éloquence visuelle et sur les enjeux des frontispices? Celui du Léviathan fait-il écran? demande-t-il.
59 min
 Leviathan in the fresco "The Last Judgment" (vo:Giudizio Universale), particular; painted by Giacomo Rossignolo (1524-1604) - Madonna dei Boschi, Boves (CN), Italy/Frontispice du Léviathan de Thomas Hobbes, 1651
Que montre et que cache le frontispice du Léviathan, cette habile et minutieuse façade du livre de Thomas Hobbes? Le colosse formé d'une myriade de corps n'a-t-il qu'une tête ou peut-il cacher une âme? Que devient le corps politique si on le décapite?
59 min
Saint François dans un lys, Jacques Callot, 1614-1615/Détail du frontispice de "Léviathan" de Thomas Hobbes, dans l'édition Penguin
Comment se placer à la tête d’un corps politique sans en être le chef? Pour son 3e volet consacré au frontispice saisissant du "Léviathan" de Hobbes, l'historien Patrick Boucheron met en lumière Saint-François, qui fait du renoncement à la domination, le principe actif de son exercice du pouvoir...
59 min
"The Pink Man" is a mural by the Italian street artist 'Blu'. Painted in 2007, it is at the western end of the Oberbaum Bridge in Kreuzberg. The five storey tall monster is made from lots of smaller humans, one of which he appears to be about to eat.
Pourquoi le "petit père du peuple" est-il en puissance de tuer tout son peuple? Quelle est la « lecture déplaisante » du "Léviathan" de Thomas Hobbes par Carl Schmitt, qui s’est rêvé juriste du nazisme? s'interroge l'historien Patrick Boucheron
59 min
1984 par Frederic Guimont/Détail de la fresque de Lorenzetti, "le mauvais gouvernement" (le tyran est représenté en monstre), Palazzo Pubblico de Sienne, 1338-1339/Affiche de 1891, Hippodrome, "Néron",  Imp. & dessins Emile Lévy
"Une fiction peut-elle se faire anticipatrice"? demande Patrick Boucheron qui interroge la "puissance fictionnelle du politique" et la construction de "généalogies à rebours". Comment le souverain s’impose-t-il à la légende? Quel est le lien entre la cruauté de Néron & la tyrannie au Moyen Age?
59 min
Tête laurée de Tibère à droite, c.27-30/Trailer, Charlie Chaplin from the film The Great Dictator (1940)/Portrait de Dante par Botticelli
"Comment faire, face à un pouvoir qui se parodie lui-même?" demande Patrick Boucheron. "Nous voici à nouveau face au tyran" dit-il. De l'abus du pouvoir aux intellectuels face à la tyrannie et aux dévoiements politiques vus par la satire, ultimes interrogations autour des fictions politiques.
59 min

À propos de la série

Patrick Boucheron, titulaire de la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIᵉ-XVIᵉ siècle, nous entraîne dans une grande réflexion-enquête autour des fictions politiques dans le cadre de la série de cours qu’il a donnés début 2017 au…

Patrick Boucheron, titulaire de la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIᵉ-XVIᵉ siècle, nous entraîne dans une grande réflexion-enquête autour des fictions politiques dans le cadre de la série de cours qu’il a donnés début 2017 au moment de l’investiture de Donald Trump et dans le contexte de la montée des populismes. Dans une interview donnée au Collège de France, l’historien explique que si "le pouvoir s’impose par sa capacité à se raconter, par la puissance de la fable, il s’impose également en tordant le récit de nos propres vies". Patrick Boucheron propose donc de "chercher les origines, sinon les commencements médiévaux entre l’art de gouverner et l’art de raconter".

Dans se leçon inaugurale, Patrick Boucheron a mis en évidence :

"L'énigme théologico-politique qui est le propre de l'histoire occidentale, son reste inassimilable, car nous sommes encore redevable (qu’on le veuille ou non, qu'on le sache ou pas) de cette longue histoire qui fait du sacrement eucharistique la métaphore active de toute organisation sociale. Reposant sur la théologie de l'incarnation, elle informe et contraint l'implicite d'une théorie de la représentation, entendue à la fois dans son sens figuratif (comme agissent les images pour rendre présente l'absence) et et son sens politique (comment s'organisent les institutions pour déléguer le pouvoir des communautés introuvables à des représentants)".

Comment comprendre les pouvoirs symboliques demande l'historien pour noter aussitôt que "les effets du pouvoir symbolique sont tout sauf symboliques" :

Ils consistent dans la mise en partage d'un monde de pensées, de valeurs d'images et d'intentions que l'on peut appeler 'imaginaire', mais qui accède à une existence concrète dès lors qu'il devient socialement tangible." c'est en ce sens ce que l'histoire des pouvoirs trouve son origine dans la révolution symbolique initiée par l'église , mais capturée ensuite par les pouvoirs laïcs.

Provenant de l'émission

Les Cours du Collège de France, Du lundi au vendredi de 5h à 6h sur France Culture

Les grandes voix du savoir pour tous.