France Culture
France Culture
Florence Aubenas : l'aventure du réel
Florence Aubenas : l'aventure du réel
La journaliste Florence Aubenas téléphone le 09 juillet 2001 à Paris depuis son poste de travail au sein de la rédaction du journal Libération
La journaliste Florence Aubenas téléphone le 09 juillet 2001 à Paris depuis son poste de travail au sein de la rédaction du journal Libération
Épisode 1/5 : L'appel du dehors
Devenir journaliste pour sortir de sa chambre, écrire pour sortir de soi… Sans parler de vocation, Florence Aubenas revient sur cet appel du dehors, du monde extérieur.
31 min
La journaliste Florence Aubenas le 2 septembre 1999
La journaliste Florence Aubenas le 2 septembre 1999
Épisode 2/5 : L’école Libération : collecter l’ordinaire
Grand reporter en France, en Irak, en Syrie, au Rwanda.. C’est pourtant loin du terrain, dans les souterrains de Libération, que Florence Aubenas apprend son métier comme secrétaire de rédaction.
31 min
Aéroport de Villacoublay (Yvelines) le 12 juin 2005, Florence Aubenas pose enfin le pied sur le sol français. Séquestrés pendant 157 jours en Irak, Florence Aubenas et son guide  irakien, Hussein Hanoun al-Saadi ont été libérés le 11 juin 2005
Aéroport de Villacoublay (Yvelines) le 12 juin 2005, Florence Aubenas pose enfin le pied sur le sol français. Séquestrés pendant 157 jours en Irak, Florence Aubenas et son guide irakien, Hussein Hanoun al-Saadi ont été libérés le 11 juin 2005
Épisode 3/5 : Rendre leur part aux ténèbres
Au Rwanda, au Kosovo, en Afghanistan, en Syrie, en Algérie.. Florence Aubenas découvre une dimension plus spectaculaire de son métier sans se reconnaître pour autant dans le statut de reporter de guerre.
31 min
La journaliste Florence Aubenas à l'occasion de la 17e Journée internationale de la liberté de la presse, le 3 mai 2007, à Paris (France)
La journaliste Florence Aubenas à l'occasion de la 17e Journée internationale de la liberté de la presse, le 3 mai 2007, à Paris (France)
Épisode 4/5 : Les métamorphoses ou le journalisme caméléon
Un an après son retour d’Irak et 20 ans après son entrée à Libération, Florence Aubenas en désaccord avec la nouvelle direction, quitte ce journal dans lequel elle se voyait pourtant passer sa vie.
31 min
La journaliste Florence Aubenas
La journaliste Florence Aubenas
Épisode 5/5 : Graviter autour du mystère
La vie de Florence Aubenas est une succession de disparitions, celles qu’elle subit, celles qu’elle provoque et celles sur lesquelles elle enquête…
30 min

À propos de la série

Depuis 35 ans, la journaliste et écrivaine Florence Aubenas passe sa vie sur des quais ou dans des trains à faire et défaire des bagages, des histoires, des mensonges, des conflits, des mystères.... Grand reporter, elle a travaillé vingt ans au journal…

Depuis 35 ans, la journaliste et écrivaine Florence Aubenas passe sa vie sur des quais ou dans des trains à faire et défaire des bagages, des histoires, des mensonges, des conflits, des mystères.... Grand reporter, elle a travaillé vingt ans au journal Libération, puis quelques années au Nouvel Observateur, avant de rejoindre Le Monde en 2012.

Elle commence sa carrière comme secrétaire de rédaction puis entre au service des faits divers comme reporter. Là, elle apprend à traiter les petits sujets, les sujets écrasés et à palper les chuchotements de la société.

Ainsi, Florence Aubenas sonne à toutes les portes : celles des victimes, des réfugiés, des innocents, des humiliés mais aussi celles des pédophiles, des assassins et des génocidaires…. Comme au Rwanda, où elle est projetée en pleins ténèbres en 1994. C’est son premier reportage de guerre. Elle y apprend une autre dimension de son métier, plus spectaculaire.

Elle couvre ensuite la guerre au Kosovo, la chute des Talibans, le début de la guerre syrienne, la guerre du Golfe en Irak. C’est lors de son second séjour à Bagdad en 2005, qu’elle est enlevée et retenue en otage pendant 157 jours. Pendant ce temps, une mobilisation populaire s’installe en France pour la faire libérer. Si la grand reporter est déjà reconnue par ses pairs, elle devient une figure publique. Elle ressort de cette épreuve auréolée d’un statut d’ex-otage.

La vie de Florence Aubenas est une succession de disparitions, celles sur lesquelles elle enquête, celle qu’elle subit et celles qu’elle provoque… Ainsi, en 2009, prétextant l’écriture d’un roman au Maroc, elle disparait six mois à Caen et se glisse dans la peau d’une femme de ménage pour rendre compte de la réalité du travail précaire. Elle retranscrit cette expérience dans «Le Quai de Ouistreham», un incontestable succès éditorial…

Renoncer à la vie de famille, consacrer six ans à une enquête, retourner dans des pays en guerre après avoir été otage, pratiquer le journalisme d’immersion…S’il existe une mythologie du grand-reporter, Florence Aubenas l’incarne absolument : “ Je n’aime pas l’introspection. Je n’ai pas grand-chose à dire de moi. Ma voie n’a pas été de m’intéresser à moi. On se sauve comme on peut, on avance comme on peut. Et moi, j'avance comme ça, en regardant vers l'extérieur...”.

Une série d'entretiens proposée par Pauline Chanu, réalisée par Doria Zenine. Prise de son : Jérémy Tuil. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Provenant de l'émission

du lundi au vendredi de 20h à 20h30 sur France Culture

Une émission qui recueille les paroles, les réflexions de celles et ceux qui marquent notre temps.