France Culture
France Culture
François Morel, artiste de variétés
François Morel, artiste de variétés
François Morel à 10 ans
François Morel à 10 ans
Épisode 1/5 : François Morel : "J’avais une tête d’enfant de chœur"
François Morel nous accueille dans sa maison – qui abrita autrefois des chevaux – en région parisienne. Un grand jardin, dont s’occupe surtout son épouse, et au mur, nombre de dessins - de Bosc, de Chaval, dont il aime l’économie de moyens assortie d’une grande puissance d’évocation.
28 min
Yolande Moreau et François Morel dans Le gibolin professionnel-Les Deschiens (capture d'écran)
Yolande Moreau et François Morel dans Le gibolin professionnel-Les Deschiens (capture d'écran)
Épisode 2/5 : François Morel : "Les Deschiens avaient la grandeur d’Hamlet"
En 1989, François Morel intègre les Deschiens, la troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff . Il y joue dans Lapin Chasseur, Les Frères Zénith, Les Précieuses ridicules, C’est magnifique…
29 min
François Morel et Guilaine Londez sur le tournage du film Le Discours, de Laurent Tirard 
François Morel et Guilaine Londez sur le tournage du film Le Discours, de Laurent Tirard 
Épisode 3/5 : François Morel : "Qu’on me compare à Bourvil me touche"
S’il est d’abord un homme du spectacle vivant, François Morel a aussi endossé de nombreuses identités dans des films, au cinéma comme à la télévision. Une centaine de rôles, mais aucun "grand" rôle.
29 min
François Morel durant les répétitions de "Tous les marins sont des chanteurs"
François Morel durant les répétitions de "Tous les marins sont des chanteurs"
Épisode 4/5 : "Chanter, une émotion particulière"
Sa carrière de chanteur débute officiellement en 2006, mais François Morel chante depuis longtemps, et même bien plus . L’un de ses souvenirs d’enfance est d’avoir chanté Les Marionnettes de Christophe lors de la communion de son frère. Et d’avoir voulu que ce moment dure longtemps.
29 min
François Morel avec son fils Valentin. Ils ont écrit à quatre mains 'Le Dictionnaire amoureux de l'inutile' (Plon).
François Morel avec son fils Valentin. Ils ont écrit à quatre mains 'Le Dictionnaire amoureux de l'inutile' (Plon).
Épisode 5/5 : "Aller loin avec des mots simples"
Jouer, chanter, écrire : chez François Morel ces trois activités se répondent, s’enchevêtrent et finalement ne font qu’un. L’écriture, il s’y adonne depuis longtemps. Il se rappelle les rédactions qu’il rédigeait au collège cherchant fébrilement dans le dictionnaire des mots compliqués.
29 min

À propos de la série

Né en 1959 à Saint Georges des Groseillers, près de Flers de l’Orne, en Normandie, François Morel a des allures de Monsieur tout le monde, plus Bourvil qu’Alain Delon, plus copain que star. Ce faux nonchalant mais vrai tendre, qui cultive à la fois…

Né en 1959 à Saint Georges des Groseillers, près de Flers de l’Orne, en Normandie, François Morel a des allures de Monsieur tout le monde, plus Bourvil qu’Alain Delon, plus copain que star. Ce faux nonchalant mais vrai tendre, qui cultive à la fois le doute et les amitiés, est aussi collectionneur de talents : quand il quitte l’habit du comédien, c’est pour endosser celui de chanteur ; quand il pose le micro, c’est pour prendre la plume, passant de l’un à l’autre avec légèreté.

S’il s’est d’abord fait connaître comme acteur de théâtre, en particulier dans la troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff, il a, depuis, joué bien des rôles, - autant Monsieur Jourdain que Monsieur Morel, personnage récurrent des Deschiens, autant Paul Touvier (dans « Monsieur Paul », d’Olivier Schatzky) que le chef d’un parti de gauche charismatique dans la série Baron Noir, avec Kad Merad… La liste est longue.

Publicité

Celui qui fait revivre les textes de Raymond Devos dans le spectacle « J’ai des doutes » est lui-même un jongleur de mots, qui écrit des chansons « comme on fait une grille de mots croisés », un chroniqueur qui compose chaque semaine un billet – doux parfois, grinçant à l’occasion, touchant juste souvent. Il ne veut cependant pas plus être étiqueté « gentil » que « féroce ». La violence ? Jamais. La tendresse, le plus souvent possible.

Au fil de ces cinq épisodes, François Morel nous ouvre les portes de son monde de chansons, de textes, de spectacles, évoque ceux qu’il admire – trop nombreux pour les citer tous. La fantaisie n’est jamais loin.

Une série d'entretiens proposée par Odile Conseil. Réalisée par Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : François Rivalan. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Provenant de l'émission

du lundi au vendredi de 20h à 20h30 sur France Culture

Une émission qui recueille les paroles, les réflexions de celles et ceux qui marquent notre temps.