France Culture
France Culture
@ getty, Getty
@ getty, Getty
@ getty, Getty
Germaine Tillion
Germaine Tillion
À voix nue
Au micro de Jean Lacouture, Germaine Tillion revient sur ses origines, sa carrière professionnelle, ses aspirations ainsi que ses mentors qui l’ont influencé tout au long de sa vie et de ses travaux...
24 min
Germaine Tillion
Germaine Tillion
À voix nue
Dans ce deuxième entretien, Germaine Tillion revient sur ses combats, en particulier celui contre le nazisme, à la veille de l'invasion Allemande en France.
25 min
Germaine Tillion
Germaine Tillion
À voix nue
Après un long séjour en prison et de nombreux interrogatoires, Germaine Tillion est déportée dans le camp de Ravensbrück en Allemagne. Au cours de ce troisième entretien, elle se confie au sujet de sa déportation.
23 min
Germaine Tillion
Germaine Tillion
À voix nue
Lors de ce quatrième entretien, Germaine Tillion aborde, au micro de Jean Lacouture, ses souvenirs de l'Algérie auquel son nom est fortement lié dans l'esprit des Français comme des Algériens...
25 min
Germaine Tillion
Germaine Tillion
À voix nue
Dernier entretien de Germaine Tillion au micro de Jean Lacouture. L'ethnologue revient sur son rôle de médiatrice lors de la guerre d'Algérie.
23 min

À propos du podcast

@ getty, Getty
@ getty, Getty

Résistante et ethnologue, elle est aussi titulaire de nombreuses décorations pour ses actes héroïques durant la Seconde Guerre mondiale. Au micro de Jean Lacouture, Germaine Tillion revient au cours de ces cinq entretiens, sur les étapes marquantes de sa vie.

Ses souvenirs de la guerre de 1940, son retour de l'Algérie, son sens du patriotisme, son entrée dans la résistance grâce à la création d'une association, les origines diverses des résistants par le biais du Musée de l'Homme. Son arrestation par suite de la trahison d'un prêtre : l'abbé Alesch, la prison, les menaces de mort… Autant de souvenirs partagés par Germaine Tillion - dans cette série de cinq entretiens - pour découvrir la vie d'une héroïne de la Seconde Guerre mondiale.

"Si j'ai longtemps caressé le rêve que je viens enfin de réaliser, celui d'un long entretien prémédité avec Germaine Tillon, c'est que je voyais en elle un des personnages de ce temps les plus dignes à la fois d'admiration et d'attention. Admiration pour celle qui, dès l'été 1940, commence à organiser contre les occupants nazis ce qui deviendra le "réseau du Musée de l'Homme", qui fut, après deux ans de lutte, déportée à Ravensbrück, y devint l'âme d'une survie collective aussi admirable que le combat lui-même, et en rapporta l'un des plus grands livres qu'ait inspiré l'univers concentrationnaire. Attention pour la grande ethnologue qui, avant la guerre, puis après l'épreuve de la déportation, a consacré à la société algérienne des études profondes et pertinentes où étaient mis à nu les ressorts de la longue guerre entre les "ennemis complémentaires" (titre de l'un de ses livres) qui prolonge aujourd'hui l'horrible conflit dont la France subit les retombées" - Jean Lacouture

Première diffusion du 13 au 17 janvier 1997