France Culture
France Culture
Graeme Allwright, le passeur
Graeme Allwright, le passeur
Graeme Allwright à son domicile
Graeme Allwright à son domicile
"Buvons encore une dernière fois / A l’amitié, l’amour, la joie ! On a fêté nos retrouvailles / Ça m’fait d’ la peine, mais il faut que je m’en aille…" (G. Allwright)
28 min
Graeme Allwright dans un studio d'enregistrement à Paris en 1978
Graeme Allwright dans un studio d'enregistrement à Paris en 1978
"J’ai trimé comme un pauvre bougre toute ma vie / J’ai roulé ma bosse sur les chemins, sans compagnie / Lourd de cœur, je m’en allais / Cherchant la femme qu’on n’trouve jamais / Oui j’en ai bavé, vous le savez !" (W. Guthrie, trad. G. Allwright)
28 min
Graeme Allwright en 1984
Graeme Allwright en 1984
Son début de carrière à Paris et sa rencontre avec Leonard Cohen, dont il adaptera en français les chansons.
28 min
Graeme Allwright en concert à Lorient en 2012
Graeme Allwright en concert à Lorient en 2012
"On peut chanter tous les poèmes des sages / Et on peut parler de l'humilité / Mais il faut s'unir pour abolir injustice et pauvreté / Les hommes sont tous pareils / Ils ont tous le même soleil / Il faut, mes frères, préparer / Le jour de clarté" (Yarrow / Stockey, adapt. Graeme Allwright)
28 min
Graeme Allwright en 2016
Graeme Allwright en 2016
"De passage, de passage / Triste, heureux voyage / Dans ce monde en rage / Dis-toi bien, je suis seulement de passage" (L. Cohen, trad. Graeme Allwright)
28 min

À propos de la série

Paroles d'un troubadour parti de sa Nouvelle-Zélande natale pour s'installer en France où, guitare à la main, il se fera grand passeur entre l'anglais et le français, adaptant par exemple Leonard Cohen.

Paroles d'un troubadour parti de sa Nouvelle-Zélande natale pour s'installer en France où, guitare à la main, il fera le passeur entre l'anglais et le français, adaptant certains des plus grands, comme Leonard Cohen. Retour sur une vie en mouvement, avec sur le chemin aussi le théâtre, l'engagement politique, et la spiritualité.

Par Victor Macé de Lépinay. Réalisation : Laurence Millet. Prise de son : François Rivalan. Attachée de production : Claire Poinsignon.

Provenant de l'émission

À voix nue, du lundi au vendredi de 20h à 20h30 sur France Culture

Une émission qui recueille les paroles, les réflexions de celles et ceux qui marquent notre temps.