France Culture
France Culture
© Kelsey Suleau, Radio France
© Kelsey Suleau, Radio France
© Kelsey Suleau, Radio France
La Chambre des époux, (1469-1474) palais ducal de Mantoue.
Commentant "La Chambre des époux", fresque de Mantegna, et "L'Ecole d'Athènes" par Raphaël, Daniel Arasse se penche sur le rôle que joue le commanditaire d'une œuvre dans son exécution.
19 min
L'Incendie du Borgo de Raphaël (1514-1515), Vatican.
Le XVIe siècle est siècle de changements extraordinaires. L'historien de l'art Daniel Arasse explique comment le mouvement artistique "l'arte di maniera", appelé "le maniérisme", va être la réponse à ces crises multiples et fera naître une véritable théorie moderne de l'art.
20 min
La Jeune Fille à la perle de Vermeer (1665).
L'historien de l'art tente de percer la singularité et le mystère du peintre baroque néerlandais Johannes Vermeer ou "Le sphinx de Delft" comme on l'avait appelé au XIXe siècle.
20 min
Tête de Méduse attribuée faussement à Léonard de Vinci (peintre inconnu).
À travers cette nouvelle causerie, l'historien de l'art Daniel Arasse revient sur l'une des grandes problématiques de l'histoire de l'art, mais aussi des peintres ou des tableaux : l'anachronisme.
20 min
Les Ménines, une huile sur toile de Diego Velásquez réalisée en 1656. Musée du Prado
L’anachronisme reste problématique dans l’étude de l’histoire de la peinture et ne peut être évité. L'historien Daniel Arasse suggère alors une autre possibilité : le corriger pour mieux l'exploiter. Et pour le démontrer, il s'appuie sur Michel Foucault et la toile "Les Ménines" de Diégo Velásquez.
20 min
L'Olympia de Manet (à gauche) et la Vénus d'Urbino du Titien (à droite), côte à côte au Palais des Doges de Venise lors d'une exposition en 2013.
Pour son tableau "Olympia", le peintre Edouard Manet se serait inspiré directement de l'œuvre du Titien "La Vénus d'Urbin". Dans ses explications, sur les deux peintres, l'historien de l'art Daniel Arasse fait jouer l'anachronisme.
20 min
La Maestà, peinture religieuse de Duccio di Buoninsegna, réalisée au début du xive siècle et conservée au Museo dell'Opera Metropolitana del Duomo à Sienne.
On voit aujourd'hui les œuvres - par exemple les fresques d'une église - bien plus distinctement que le public de l'époque où elles ont été produites. Cela change tout, nous dit Daniel Arasse, et nous place de fait dans une posture proche de celle de l'artiste lui-même.
20 min
Adam et Ève chassés du Jardin d'Éden avant et après restauration.
Quoi de plus anachronique que restaurer une œuvre nous dit Daniel Arasse, sachant qu'on obtient un résultat par essence différent de l'original. Mais l'historien de l'art raconte qu'il n'en a pas moins profité d'émouvantes restaurations, comme celle de cet "Adam et Eve" signé Masaccio.
20 min
La Sainte Face ou le Voile de Véronique du peintre Francisco de Zurbarán.
Daniel Arasse raconte que son intérêt pour le détail a commencé en photographiant des tableaux pour la préparation de ses cours. La révélation "d'anomalies" dans les toiles réactive alors sa curiosité et pousse l'historien à trouver des significations cachées.
20 min
La Chambre des Époux (en italien Camera degli Sposi) et sa voûte et faux oculus. Peinte par Andrea Mantegna entre 1465 et 1474.
Daniel Arasse se penche sur des œuvres parfaitement connues. Certaines, déjà étudiées à de nombreuses occasions, ne laissent plus le plaisir de la surprise, de la découverte d'un détail qui jusqu'alors avait échappé à l'historien d'art. Et pourtant…
20 min
Bethsabée au bain est un tableau du peintre de la Renaissance italienne Paul Véronèse, daté d'environ 1575 et conservé au musée des beaux-arts de Lyon.
A partir d'œuvres de Véronèse, Filippo Lippi ou Giovanni Bellini, Daniel Arasse donne des clefs pour comprendre le sens de certaines toiles de la Renaissance dont nous n'avons plus aujourd'hui les grilles de lecture.
20 min
Le Verrou, peinture de Jean-Honoré Fragonard réalisée en 1777.
Daniel Arasse fait du "Verrou" de Jean-Honoré Fragonard, avec ses drapés, une sorte de quintessence de la peinture comme objet de désir, presque inaccessible. Puis évoque les représentations de miroirs, détails fascinants en ce qu'ils tendent toujours à montrer l'envers de ce qu'on croit voir.
20 min