France Culture
France Culture
© Sarah Debris-Erny, Radio France
© Sarah Debris-Erny, Radio France
© Sarah Debris-Erny, Radio France
Nicolas Hulot, alors ministre de l'écologie en janvier 2018, quelques semaines après le début de l'enquête par Virginie Vilar pour Envoyé Spécial
Automne 2017. Dans la foulée de l’affaire Weinstein et du mouvement #MeToo qui a libéré la parole des femmes victimes de violences sexuelles aux États-Unis, des journalistes français décident d’enquêter sur des personnalités publiques de l’Hexagone. Très vite, ils s’intéressent à Nicolas Hulot.
13 min
Le 9 février 2018, le magazine Ebdo publie un dossier de 8 pages sur Nicolas Hulot, révélant notamment qu'une plainte pour viol a été déposée en 2008 contre lui
Le 8 février 2018, "Ebdo" publie l’enquête d’Anne Jouan et Laurent Valdiguié, qui révèle la plainte pour viol dont Nicolas Hulot a fait l’objet 10 ans plus tôt. Mais la contre-offensive du ministre et les soutiens dont il bénéficie provoquent la chute du magazine et le silence des victimes.
15 min
Visuel de l'enquête effectuée par Virginie Vilar diffusée dans Envoyé Spécial en novembre 2021 sur France 2, où plusieurs femmes témoignent contre Nicolas Hulot
Après les révélations d’Ebdo, Virginie Vilar rencontre de nouvelles victimes de Nicolas Hulot. La journaliste finit par les convaincre de s’exprimer devant la caméra. Un témoignage, puis deux, puis trois… A l’automne 2021, son reportage est prêt à être diffusé. Le silence va se briser.
12 min
Nicolas Hulot au Congrès mondial de la nature de l'UICN le 3 septembre 2021 à Marseille, deux mois avant la diffusion de l'enquête d’Envoyé Spécial
Comme en février 2018, Nicolas Hulot s’invite sur BFM TV la veille de la diffusion du reportage d’Envoyé Spécial pour tenter de décrédibiliser les victimes en contestant leurs témoignages. Mais l’opinion a évolué depuis. Désormais, elle est prête à entendre la parole des femmes.
14 min

À propos de la série

Le 25 novembre 2021, l’émission Envoyé Spécial diffuse les témoignages de plusieurs femmes qui accusent Nicolas Hulot de harcèlement sexuel et de viol, après quatre années d’investigations, et une première révélation dans le magazine "Ebdo" en 2018. C'est le début de l'affaire Nicolas Hulot …

L’affaire Hulot commence en réalité à l’automne 2017, quelques semaines après qu’aux États-Unis, l’arrestation du producteur Harvey Weinstein a relancé le hashtag #MeToo, mot d’ordre de libération de la parole des femmes victimes de violences sexuelles. Virginie Vilar, grand reporter pour l’émission Envoyé Spécial sur France 2, découvre avec étonnement les rumeurs insistantes de comportements inappropriés qui bruissent dans le sillage de Nicolas Hulot. Il est alors ministre de la Transition écologique, numéro 3 du gouvernement d’Edouard Philippe.

Elle commence son enquête, entre en contact avec plusieurs femmes qui, effectivement, ont eu de mauvaises expériences avec l’ancien journaliste, animateur star de l’émission Ushuaïa. Mais aucune de ces femmes n’accepte de témoigner publiquement : que vaut leur parole, pensent-elles, face à la popularité écrasante de Nicolas Hulot ? Lui-même met en garde Virginie Vilar, à qui il téléphone après avoir appris qu’elle enquêtait sur lui…

Quelques semaines plus tard, en février 2018, le magazine Ebdo, un nouvel hebdomadaire qui n’en est qu’à son 5ème numéro, publie un scoop : Nicolas Hulot a fait l’objet d’une plainte pour viol en 2008, une plainte classée sans suite car les faits dénoncés étaient prescrits. L’enquête, signée Anne Jouan et Laurent Valdiguié, met le monde politique et médiatique en émoi : Nicolas Hulot, anticipant l’article, s’est invité la veille sur BFM pour en contester la véracité. Il est soutenu par le gouvernement, par le président de la République et par beaucoup de journalistes, qui invoquent le respect de la prescription et l’anonymat de la victime pour se désolidariser de leurs confrères. Ebdo ne survit pas à la pression, et met la clé sous la porte.

Anne Jouan et Laurent Valdiguié se rapprochent alors de Virginie Vilar, dont l’enquête est toujours bloquée par la peur des victimes de témoigner publiquement. Ils veulent partager de nouvelles informations : plusieurs femmes en effet ont pris contact avec eux pour dénoncer des faits similaires. La journaliste de France Télévision mettra encore presque 4 ans pour convaincre ces femmes de parler à visage découvert… En novembre 2021, Nicolas Hulot, comme en février 2018, s’invite sur BFM la veille de la diffusion du reportage pour tenter de décrédibiliser la parole des victimes. En vain : cette fois, c’est sur lui que la pression est trop forte. Il annonce quitter définitivement la vie publique.

Un podcast en 4 épisodes, produit par Elise Karlin, et réalisé par Vincent Decque. Conseiller aux programmes : Grégory Philipps.

Avec Laurent Valdiguié, journaliste d’investigation, journaliste au magazine Ebdo entre novembre 2017 et mars 2018 et Virginie Vilar, grand reporter pour l’émission Envoyé Spécial sur France 2.

Provenant de l'émission

Les affaires Cahuzac, Lux Leaks, la guerre chimique en Syrie … Certaines enquêtes, en révélant des affaires d’Etat, ont déstabilisé le pouvoir et ébranlé des institutions. Des hommes politiques ont chuté, des lois ont changé, des journalistes ont dévoilé ce qui devait à tout prix être dissimulé.