France Culture
France Culture
"Là-bas" de Joris-Karl Huysmans
"Là-bas" de Joris-Karl Huysmans
Portrait of Joris-Karl Huysmans (1848-1907). Artist: Forain, Jean-Louis (1852-1931) 1 janvier 1848
Le héros, Durtal, sorte de double de l’auteur, délaisse « l'adultère, l'amour, l'ambition, tous les sujets apprivoisés du roman moderne, pour écrire l'histoire de Gilles de Rais.
Portrait de Joris-Karl Huysmans en 1893
Plongé dans l’écriture de la biographie de Gilles de Rais, Durtal s’initie, au fil de conversations et de rencontres, à l'occultisme, à l'astrologie, au spiritisme et bientôt au satanisme. Et puis, il a fait la connaissance de Hyacinthe Chantelouve.
Portrait de l'auteur Joris-Karl Huysmans en 1896
Hyacinthe Chantelouve connaît les prêtres sacrilèges, elle a l’expérience de la messe noire et incline au diable. Elle pourra faire accéder Durtal aux territoires proscrits dont il rêve depuis longtemps

À propos de la série

A l’occasion de la parution des Romans et nouvelles de Huysmans dans La Pléiade, édition publiée sous la direction d’André Guyaux et de Pierre Jourde. Là-bas, roman publié en 1891, occupe une place très singulière dans l’œuvre de Huysmans, en ce sens…

A l’occasion de la parution des Romans et nouvelles de Huysmans dans La Pléiade, édition publiée sous la direction d’André Guyaux et de Pierre Jourde.
Là-bas, roman publié en 1891, occupe une place très singulière dans l’œuvre de Huysmans, en ce sens qu’il achève la rupture avec le naturalisme, déjà largement amorcée avec A rebours, publié sept ans plus tôt, et annonce sa conversion au catholicisme, comme il l’écrit lui-même :

C’est par la vision du surnaturel du mal que j’ai eu d’abord la perception du surnaturel du bien. Ceci dérivait de cela. De sa patte crochue, le démon m’a conduit vers Dieu.

Le héros, Durtal, double de l’auteur que l’on retrouvera dans ses romans ultérieurs, délaisse « l'adultère, l'amour, l'ambition, tous les sujets apprivoisés du roman moderne, pour écrire l'histoire de Gilles de Rais », tristement célèbre au XVe siècle pour avoir violé et torturé des dizaines d’enfants. Au cours de conversations avec son ami, des Hermies, de Louis Carhaix, sonneur à Saint-Sulpice, mais aussi de Madame Chantelouve, il s’initie à l’occultisme, à l’astrologie, au spiritisme et même au satanisme, des conversations, des révélations, des scènes mêmes auxquelles il assiste, qui nourrissent son travail sur Gilles de Rais, mais surtout bouleversent profondément sa vision de l’homme et du monde…

Provenant de l'émission

Samedi fiction, le samedi de 21h à 22h sur France Culture

Un rendez-vous destiné au grand public : ces fictions auront pour mission de nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer.