France Culture
France Culture
La comtesse de Ségur
La comtesse de Ségur
Portrait de la comtesse de Ségur par Orest Adamovich Kiprensky, 1823.
La comtesse de Ségur, entra tardivement en littérature. C'est à 55 ans, alors qu'elle est déjà grand-mère, qu'elle commence à écrire des contes et des récits dont les personnages principaux sont des enfants plus ou moins modèles. Retour aujourd'hui sur la vie de la comtesse née Sophie Rostopchine.
58 min
Portrait de la Comtesse de Ségur.
Derrière l'image de la grand-mère aux récits édifiants, se trouve un écrivain prolifique, dont l'oeuvre rencontra un succès colossal et qui sut prendre place dans le marché de l'édition. C'est l'image de la Comtesse de Ségur que nous questionnons dans ce deuxième volet.
58 min
Illustration de François le bossu de la comtesse de Ségur par Emile Bayard, 1864.
D'abord sollicitée par Hachette pour écrire des contes, la comtesse de Ségur se tourne rapidement vers l'écriture de récits dont les dialogues ont séduit jusqu'à Eric Rohmer. Son succès littéraire s'inscrit dans le développement d'une littérature de jeunesse que nous évoquons aujourd'hui.
58 min
Illustration des Petites filles modèles par Bertall
La gourmandise est généralement sanctionnée par un châtiment corporel dans l'oeuvre de la comtesse de Ségur. Mais ces punitions violentes et récurrentes semblent souvent disproportionnées, à la limite du sadisme. C'est du rapport à la gourmandise et aux perversions qu'il est question aujourd'hui.
1h 00
Portrait de la comtesse de Ségur par Orest Adamovich Kiprensky, 1823.
La comtesse de Ségur, entra tardivement en littérature. C'est à 55 ans, alors qu'elle est déjà grand-mère, qu'elle commence à écrire des contes et des récits dont les personnages principaux sont des enfants plus ou moins modèles. Retour aujourd'hui sur la vie de la comtesse née Sophie Rostopchine.
59 min
Portrait de la comtesse de Ségur par Orest Adamovich Kiprensky, 1823.
La comtesse de Ségur, entra tardivement en littérature. C'est à 55 ans, alors qu'elle est déjà grand-mère, qu'elle commence à écrire des contes et des récits dont les personnages principaux sont des enfants plus ou moins modèles. Retour aujourd'hui sur la vie de la comtesse née Sophie Rostopchine.
59 min
Portrait de la Comtesse de Ségur.
Derrière l'image de la grand-mère aux récits édifiants, se trouve un écrivain prolifique, dont l'oeuvre rencontra un succès colossal et qui sut prendre place dans le marché de l'édition. C'est l'image de la Comtesse de Ségur que nous questionnons dans ce deuxième volet.
1h 00
Illustration de François le bossu de la comtesse de Ségur par Emile Bayard, 1864.
D'abord sollicitée par Hachette pour écrire des contes, la comtesse de Ségur se tourne rapidement vers l'écriture de récits dont les dialogues ont séduit jusqu'à Eric Rohmer. Son succès littéraire s'inscrit dans le développement d'une littérature de jeunesse que nous évoquons aujourd'hui.
59 min
Illustration des Petites filles modèles par Bertall
La gourmandise est généralement sanctionnée par un châtiment corporel dans l'oeuvre de la comtesse de Ségur. Mais ces punitions violentes et récurrentes semblent souvent disproportionnées, à la limite du sadisme. C'est du rapport à la gourmandise et aux perversions qu'il est question aujourd'hui.
59 min

Provenant de l'émission

La Compagnie des oeuvres, du lundi au jeudi de 15h à 16h sur France Culture

L'émission s’ouvre à toutes les disciplines et s’intéresse désormais à tous les grands créateurs et toutes les grandes créatrices du patrimoine culturel mondial de l'humanité : littérature, mais aussi arts plastiques, musique, cinéma et arts de la scène.