France Culture
France Culture
La Nuit de la traduction
La Nuit de la traduction
Amanda Gorman, jeune poétesse américaine le 20 janvier 2021, jour d’investiture du président Joe Biden, à Washington.
Premier entretien de la Nuit de la traduction avec Tiphaine Samoyault, directrice d’étude à l’EHESS, romancière et essayiste, auteure de l’essai "Traduction et violence" dans lequel elle analyse la part de violence inhérente à toute opération de traduction.
40 min
Fédor Dostoïevski, estampe de Félix Vallotton (édité en 1895)
Les "Nuits magnétiques" proposaient en 1999 un documentaire intitulé "Elle se tient comme si elle n’avait besoin de personne"... avec André Markowicz et Françoise Morvan" qui évoquaient leur travail de traducteurs, (1ère diffusion : 09/04/1999).
1h 01
L'écrivain James Joyce et Sylvia Beach, libraire et éditrice, dans les années 20.
En 1948, Jacques Dombasle consacrait une émission de "Pour un club de traducteurs" au roman de James Joyce "Ulysse". Ce roman, condamné aux Etats-Unis, fut publié en 1922 en version originale, par Sylvia Beach, en France. Puis il fut publié en français, en 1929, par Adrienne Monnier.
24 min
Manuscrit de Franz Kafka (1909) conservé par son ami Max Brod. Bibliothèque Nationale d'Israël.
Le 2 mars 2004, Georges-Arthur Goldschmidt était l’invité d’Antoine Perraud. Il évoquait son parcours et ses liens puissants avec l’allemand et le français, deux langues qu’il analyse avec une grande finesse.
55 min
Ulysse résistant aux chants des sirènes.
Dans le second entretien de La Nuit de la traduction, Emmanuel Lascoux, helléniste, musicien et traducteur chez POL d'une nouvelle "Odyssée" revient sur les particularités du grec ancien, une langue "qui devait se phraser entre la langue et la musique".
31 min
Détail d'une Bible latine de 1462 par Fust & Schöffer, successeurs de Gutenberg, seuls 75 exemplaires subsistent, vente aux enchères à Hambourg en 2019.
En 2001, Frédéric Boyer, maître d'oeuvre d'une nouvelle traduction de la Bible, Marc Sevin, père Bibliste avec lequel il coordonna le projet, Olivier Cadiot, l’un des écrivains y ayant participé étaient invités par Pascale Casanova pour défendre leur travail commun dans "Les Jeudis littéraires".
58 min
L’écrivain William Faulkner (1897 – 1962) dans sa bibliothèque
Le 29 mars 1971, Maurice-Edgar Coindreau, traducteur des plus grands textes de la littérature américaine, racontait sa rencontre avec William Faulkner et comment il eut la chance de travailler avec l’écrivain à la traduction de son roman "De Bruit et de fureur".
15 min
Rachel Ertel, essayiste et traductrice, professeur émérite de l'université Paris-Diderot en 1994 à Cassis.
En 2017, dans le dernier volet d’une série d’entretiens pour "A voix nue", Rachel Ertel, essayiste et traductrice, évoquait les auteurs qu’elle avait traduit, mais aussi l’impossibilité pour elle d’écrire une autobiographie, ancrée dans l’absence de souvenirs de ses premières années d’enfance.
29 min
Portrait de Pierre Leyris, peinture de Balthus, au musée Thyssen-Bornemisza Museum à Madrid en Espagne, en  2019 in Madrid.
En 2002, Yves Bonnefoy, Philippe Jaccottet, Isabelle Berman, Philippe Jaworski et Pierre Pachet rendaient hommage au traducteur et écrivain Pierre Leyris, disparu en 2001, dans un numéro de "Surpris par la nuit" produit par Marie du Bouchet.
1h 32
Couverture de l'essai de Tiphaine Samoyault "Traduction et Violence" (Seuil).
La Nuit de la traduction, dernier entretien de la nuit avec l'essayiste et traductrice Tiphaine Samoyault auteure de l'essai "Traduction et Violence" au Seuil.
6 min

À propos de la série

Mathilde Wagman reçoit Tiphaine Samoyault et Emmanuel Lascoux pour la Nuit de la traduction.

C’était le 20 janvier 2021, jour d’investiture du président Joe Biden, à Washington. La jeune poétesse Amanda Gorman s’avançait à la tribune et récitait un poème en forme d’ode à la reconstruction et à la réconciliation, The Hill We Climb, (La Colline que nous gravissons). 

Dans le monde entier, des éditeurs acquirent les droits d’un choix de poèmes de la jeune femme pour faire découvrir ses vers. Aux Pays-Bas, l’éditeur Meulenhoff confia la traduction à une jeune auteure, Marieke Lucas Rijneveld. C’est alors qu’une journaliste noire néerlandaise, Janice Deuil, regretta dans un article le choix "incompréhensible" à son sens d’avoir confié ce travail à une auteure blanche

Voilà qui constitua le point de départ d’une polémique qui agita les milieux littéraires, et mit sur le devant de la scène cette pratique de l’ombre qu’est la traduction. Polémique récurrente en réalité, qui engage la question de la traduction et sa rencontre avec des problématiques historiques et politiques : récemment encore, le choix de rebaptiser le roman d’Agatha Christie jusque-là connu sous le titre Dix petits nègres (et désormais appelé Ils étaient dix) en avait constitué un autre exemple. 

Questions riches, complexes qui nous ont donné l’envie, cette nuit, de mettre cette pratique de l’ombre sur le devant de la scène : comment les traducteurs et les traductrices vivent-ils la responsabilité qui leur incombe ? Deux invités éclairent tout au long de la nuit cette thématique, la traductrice et essayiste Tiphaine Samoyault auteure de Traduction et Violence (Seuil) et Emmanuel Lascoux, helléniste spécialiste d’Homère, récitant, pianiste, écrivain qui l'on doit une toute nouvelle traduction de L'Odyssée chez POL. 

Au programme de cette nuit on écoutera ainsi une archive avec André Markowicz et Françoise Morvan (traducteurs de Tchekhov ou Dostoïevski) ; une archive de 1948 avec Sylvia Beach et Adrienne Monnier racontant l’aventure de la traduction d’Ulysse de James Joyce, puis Georges-Arthur Goldschmidt (traducteur de Kafka) suivi d’un volet de 2001 des Jeudis littéraires consacré à la nouvelle traduction de la Bible, avec Frédéric Boyer et Marc Sevin ; un entretien de 1971 avec Maurice-Edgar Coindreau, traducteur de Faulkner ; un entretien avec la traductrice du yiddish Rachel Ertel et, enfin, un documentaire consacré au traducteur Pierre Leyris, dans lequel témoignaient également Yves Bonnefoy et Philippe Jaccottet.

Provenant de l'émission

Les Nuits de France Culture, toutes les nuits à partir de minuit sur France Culture

Toute l'année, le choix des meilleures archives de France Culture qui composent une mémoire radiophonique.