France Culture
France Culture
La Nuit des féminismes 2/2 : Voix du MLF
La Nuit des féminismes 2/2 : Voix du MLF
Près de la place des Fêtes à Paris, manifestation à l'appel du MLF pour le droit à l'avortement et à la contraception, le 25 novembre 1972.
Près de la place des Fêtes à Paris, manifestation à l'appel du MLF pour le droit à l'avortement et à la contraception, le 25 novembre 1972.
Le MLF est né il y a un tout petit peu plus de 50 ans. Comment raconter un mouvement qui fut divers, riche et pluriel ? L'historienne Bibia Pavard, co-auteure de "Ne nous libérez pas, on s'en charge, Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours", ouvre cette nuit d'archives.
22 min
"Le Torchon brûle", couverture du premier numéro, 1971.
"Le Torchon brûle", couverture du premier numéro, 1971.
En 2007, pour "Surpris par la nuit", Anne-Sophie Vergne avait rencontré quatre militantes du MLF ayant participé à la rédaction du journal du mouvement, "Le Torchon brûle". Nadja Ringart, Marie-Jo Bonnet, Catherine Deudon et Liliane Kandel racontaient leurs souvenirs des combats.
1h 16
L'avocate Gisèle Halimi, et l'actrice Delphine Seyrig, 11 octobre 1972 à Bobigny, lors du procès de Marie-Claire Chevalier, poursuivie pour avoir avorté.
L'avocate Gisèle Halimi, et l'actrice Delphine Seyrig, 11 octobre 1972 à Bobigny, lors du procès de Marie-Claire Chevalier, poursuivie pour avoir avorté.
"Variations sur la femme", par André Halimi, avec Delphine Seyrig et Monique Wittig, accompagnées de quatre autres militantes du MLF, expliquent la naissance et la vocation de ce mouvement protéiforme. Une émission diffusée pour la première fois sur France Culture le 6 mars 1972.
15 min
Monique Wittig pose alors qu'elle vient de recevoir le Prix Medicis en 1964, pour son premier roman "L’Opoponax".
Monique Wittig pose alors qu'elle vient de recevoir le Prix Medicis en 1964, pour son premier roman "L’Opoponax".
"Monique Wittig : écrivain, lesbienne, révolutionnaire" : le 17 mars 2018, c'est sous ce titre que Clémence Allezard donnait à entendre la cohérence et la richesse d’une œuvre qui reste à découvrir.
1h 01
La couverture de la première version de l’ouvrage "Our Bodies, Ourselves", paru aux Etats-Unis en 1973.
La couverture de la première version de l’ouvrage "Our Bodies, Ourselves", paru aux Etats-Unis en 1973.
A travers une Nuit d’archives et d'entretiens, nous revisitons l’histoire du MLF. L’occasion de recevoir Marie Hermann qui a édité la version réactualisée d’un grand classique de la littérature féministe : "Notre corps, nous-mêmes" aux éditions Hors d'atteinte en 2020.
20 min
L'éditrice féministe Antoinette Fouque en 1988.
L'éditrice féministe Antoinette Fouque en 1988.
L'année 1975, consacrée "Année de la femme", venait de s'achever. La romancière Benoite Groult, auteure du best-seller "Ainsi soit-elle" et Antoinette Fouque, psychanalyste, co-fondatrice du MLF et des Editions des femmes, confrontaient leurs conceptions du féminisme et du combat des femmes.
1h 15
Manifestation Place de l'Etoile à Paris, le  26 août 1970 avec les écrivaines Christiane Rochefort et Monique Wittig et des féministes du MLF pour la mémoire de la femme du soldat inconnu.
Manifestation Place de l'Etoile à Paris, le 26 août 1970 avec les écrivaines Christiane Rochefort et Monique Wittig et des féministes du MLF pour la mémoire de la femme du soldat inconnu.
Emmanuel Laurentin s'entretenait avec Cathy Bernheim, militante du MLF depuis les débuts. Elle évoque en particulier le dépôt de la gerbe à la femme du soldat inconnu, le 26 août 1970, qui marqua la naissance médiatique du Mouvement.
54 min
Christine Delphy en 2011 pour la présentation d'un recueil de textes : "Un troussage de domestique", référence aux paroles de Jean-François Kahn sur l'accusation de viol envers DSK par Nafissatou Diallo.
Christine Delphy en 2011 pour la présentation d'un recueil de textes : "Un troussage de domestique", référence aux paroles de Jean-François Kahn sur l'accusation de viol envers DSK par Nafissatou Diallo.
Théoricienne et militante féministe historique, Christine Delphy a œuvré à la création du MLF, à l'introduction des concepts de genre, de patriarcat, de travail domestique, et ne cesse de rappeler l'importance des luttes et de la pensée féministe pour parvenir à un changement radical de société.
1h 23
 Manifestation du MLF le 6 mars 1982 à Paris. Cette manifestation et des Etats Généraux, à la Sorbonne, contre la mysoginie sont organisés dans le cadre de la Journée internationale des Femmes du 8 mars.
Manifestation du MLF le 6 mars 1982 à Paris. Cette manifestation et des Etats Généraux, à la Sorbonne, contre la mysoginie sont organisés dans le cadre de la Journée internationale des Femmes du 8 mars.
Le MLF est né il y a un tout petit peu plus de cinquante ans. Comment raconter un mouvement qui fut infiniment divers, riche, pluriel et aussi joyeux ? L’historienne Bibia Pavard clôt cette nuit d’archives en rappelant l’importance des chansons et de la créativité dans le mouvement féministe.
8 min

À propos de la série

Le MLF est né il y a un tout petit peu plus de cinquante ans. Comment raconter un mouvement qui fut infiniment divers, pluriel et aussi – ô combien – joyeux ? Une nuit à l'écoute de quelques-unes des femmes qui le firent vivre...

« Ce qui est intéressant, bien sûr c'est l'histoire de chacune, mais au mieux vous aller en prendre combien, des femmes du mouvement qui vont vous le raconter, une dizaine ? La démarche, s'il s'agit d'un groupe politique de l'époque, peut avoir son sens. Mais le Mouvement des femmes, c'est un feu d'artifice : il vous en faudrait cent-cinquante, des histoires comme ça ! »

Ces mots ouvrent la première émission que l'on entendra cette nuit, un documentaire intitulé "Le torchon brûle, quatre récits du Mouvement de Libération des Femmes", signé Anne-Sophie Vergne et Gaël Gillon pour l'émission "Surpris par la nuit", en 2007. Ce sont ceux de Nadja Ringart, qui dit à merveille la difficulté à rendre compte d'un mouvement foisonnant, détonant, riche, drôle, inventif, pluriel. On en célébrait l'an dernier le cinquantième anniversaire – si l'on s'en tient à sa date de naissance médiatique, marquée par l'action de cette toute petite dizaine de femmes venues déposer une gerbe sous l'Arc de triomphe pour la femme du soldat inconnu, le 26 août 1970.

Pour donner une idée de cette diversité, de cette richesse, et rendre compte de la joie qui l’a caractérisé, nous avons fouillé les archives de France Culture. Nous passerons donc une nuit à l’écoute de quelques-unes de ces femmes qui ont fait le Mouvement, et l’ont raconté, d’hier à aujourd’hui : Nadja Ringart, Marie-Jo Bonnet, Catherine Deudon, Liliane Kandel, Delphine Seyrig, Monique Wittig, Christine Delphy, Antoinette Fouque, Cathy Bernheim.

Et pour nous aider à comprendre la portée historique du Mouvement et ses résonances contemporaines, nous accueillerons Bibia Pavard, l'une des trois co-auteures de Ne nous libérez pas, on s'en charge, Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours (La Découverte, 2020) et Marie Hermann, éditrice et co-auteure de la version réactualisée d’un grand classique de la littérature féministe : Notre corps, nous-mêmes (Editions Hors d'atteinte, 2020).

Provenant de l'émission

Les Nuits de France Culture, toutes les nuits à partir de minuit sur France Culture

Toute l'année, le choix des meilleures archives de France Culture qui composent une mémoire radiophonique.