France Culture
France Culture
La Nuit rêvée de Caroline Champetier
La Nuit rêvée de Caroline Champetier
Caroline Champetier sur le tournage de "Trop tôt, trop tard" de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, 1982
Caroline Champetier sur le tournage de "Trop tôt, trop tard" de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, 1982
Épisode 1/12 : Caroline Champetier : "La machine du cinéma, c’est la caméra ; les machines étaient interdites aux femmes et quelque chose de ce qui nous était interdit m’attirait"
Dans ce premier entretien de la nuit qui lui est consacrée, Caroline Champetier retrace au micro d’Albane Penaranda son parcours de directrice de la photographie au cinéma, abordant ses collaborations avec les cinéastes, son expérience en réalisation, en radio, et les documentaires sur des musiciens
43 min
Tournage de "La Gare" (1966). Nestor Almendros sur un chariot à bagages pour un travelling sur les quais de la gare de Beauvais
Tournage de "La Gare" (1966). Nestor Almendros sur un chariot à bagages pour un travelling sur les quais de la gare de Beauvais
Épisode 2/12 : Nestor Almendros : un portrait en lumière naturelle
En 1972, Claude-Jean Philippe s’entretenait avec Nestor Almendros (1930-1992), considéré comme l’un des très grands chefs-opérateurs du cinéma de l’après-guerre.
53 min
Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France.
Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France.
Épisode 3/12 : Chantal Akerman: "Mon langage cinématographique n'est pas celui du cinéma de consommation courante"
Le 31 octobre 1982, Claude-Jean Philippe recevait la cinéaste Chantal Akerman à l'occasion de la sortie de son film "Toute une nuit". Elle était accompagnée de Caroline Champetier, sa directrice de la photographie.
53 min
La pianiste argentine Martha Argerich, en 1968.
La pianiste argentine Martha Argerich, en 1968.
Épisode 4/12 : Olivier Bellamy : "Martha Argerich me fait penser d’une certaine manière à Brigitte Bardot, ce naturel-là aucune école au monde ne vous l’apprendra"
"Martha Argerich, l'enfant et les sortilèges" est le titre de la biographie que consacrait Olivier Bellamy à la pianiste argentine en 2010. Dans "Du jour au lendemain" il analyse le jeu pianistique de cette artiste qui est, selon lui, un "véritable personnage de roman".
41 min
Caroline Champetier dans son appartement à Paris, le 31 janvier 2014
Caroline Champetier dans son appartement à Paris, le 31 janvier 2014
Épisode 5/12 : Caroline Champetier : "J’ai tout appris à Peripheria avec Jean-Luc Godard"
Dans ce deuxième entretien accordé à Albane Penaranda à l’occasion de la nuit qui lui est consacrée, Caroline Champetier évoque l’influence des photographes sur son travail, raconte le tournage du film "Shoah" de Claude Lanzmann et revient sur sa collaboration marquante avec Godard.
38 min
La maison d'un mineur d'une mine de charbon en Virginie, Morgantown, Etats-Unis par le photographe Walker Evans (American, 1903 - 1975).
La maison d'un mineur d'une mine de charbon en Virginie, Morgantown, Etats-Unis par le photographe Walker Evans (American, 1903 - 1975).
Épisode 6/12 : Walker Evans : "La nature m'ennuie à mourir, je m'intéresse avant tout à la main de l'homme et à la civilisation"
De ses débuts en 1930 jusqu'à sa disparition en 1975, à la chambre, au Leica ou au Polaroid, Walker Evans, en documentariste consciencieux qu'il était indéniablement, n'aura jamais cessé d'enregistrer le réel en s'effaçant devant lui. Trois premiers volets d'un portrait en cinq temps par Jean Daive.
54 min

À propos de la série

Albane Penaranda reçoit Caroline Champetier. Une "Nuit rêvée", des archives radiophoniques et donc des voix… pour elle qui dit "j’aime beaucoup entendre la voix des gens que j’admire".

Albane Penaranda reçoit Caroline Champetier pour sa Nuit rêvée.

À tous ceux qui s'intéressent un tant soit peu au cinéma le nom de Caroline Champetier est depuis longtemps familier. Son nom, au poste de directrice de la photographie, on le retrouve au générique d'après peu près tout ce que le cinéma de ce côté-ci du monde a donné de meilleur depuis les années 80, avec des films de Rivette, Akerman, des Straub, Godard, Doillon, Jacquot, Garrel, Desplechin, Beauvois, Téchiné, Carax, pour ne citer que ceux-là. De ce métier de directeur de la photographie, ou chef opérateur, elle nous dira durant cette Nuit comment elle s'y est formée et comment elle l'a vécu au fil des années.

Publicité

En sa compagnie nous écouterons le programme des archives qu'elle a choisies pour sa Nuit rêvée, avec une exigence qui ne surprendra sans doute pas ceux qui ont eu l'occasion de travailler avec elle. Des archives dans lesquelles il sera bien entendu beaucoup question du cinéma, de films, de cinéastes et de lumière, mais aussi d'architecture, de musique et d'images photographiques. Avec plusieurs numéros du Cinéma des cinéastes, émission à laquelle Caroline Champetier collabora plusieurs années, ce programme nous offrira également l'occasion d'adresser un salut fraternel et cinéphilique à la mémoire de Claude-Jean Philippe.

Une Nuit rêvée, des archives radiophoniques et donc des voix… pour elle qui dit "j’aime beaucoup entendre la voix des gens que j’admire".

Provenant de l'émission

toutes les nuits à partir de minuit sur France Culture

Toute l'année, le choix des meilleures archives de France Culture qui composent une mémoire radiophonique.