France Culture
France Culture
La Nuit rêvée de Mohamed El Khatib (2018)
La Nuit rêvée de Mohamed El Khatib (2018)
"Pièce en 1 acte de décès" de Mohamed El Khatib
"Pièce en 1 acte de décès" de Mohamed El Khatib
Épisode 1/10 : Mohamed El Khatib : "La réalité du deuil, on ne peut l'attraper que par petits bouts, par petites touches impressionnistes"
Premier entretien avec le metteur en scène Mohamed El Khatib, pour sa "Nuit rêvée", diffusée pour la première fois en avril 2018. Le dramaturge et metteur en scène revenait sur son parcours, ses thèmes d'inspiration et son choix d'archives : de Barthes à Bourdieu, en passant par Fernand Deligny.
43 min
Portrait du philosophe français et Professeur au Collège de France Roland Barthes (1915-1980), le 21/06/1977.
Portrait du philosophe français et Professeur au Collège de France Roland Barthes (1915-1980), le 21/06/1977.
Épisode 2/10 : Roland Barthes : "Charles Panzéra m'a appris, au-delà de la musique, des choses sur l'essentiel de mon travail, à savoir le texte, la textualité"
Seul, dans un studio plongé dans le noir Roland Barthes dressait son autoportrait, nous étions en 1976, l'essayiste avait 61 ans, il se racontait. (Extrait : "Les après-midi de France Culture, l’invité du lundi", une émission diffusé la première fois le 08/03/1976).
39 min
Mahmoud Darwich en 2001
Mahmoud Darwich en 2001
Épisode 3/10 : Mahmoud Darwich : "Je n’ai nullement cherché à devenir, ou à rester, un symbole de quoi que ce soit"
En 2007, à l'occasion de la parution en français du recueil de poèmes "Comme des fleurs d'amandier ou plus loin" de Mahmoud Darwich, André Velter consacrait une émission de "Poésie sur parole" au poète palestinien.
35 min
Fernand Deligny, 1959• Crédits : Avec l'aimable autorisation des éditions l'Arachnéen
Fernand Deligny, 1959• Crédits : Avec l'aimable autorisation des éditions l'Arachnéen
Épisode 4/10 : Fernand Deligny : "Mon boulot, c’est que ces enfants aient affaire à autre chose qu’à ce qu’ils connaissent, à un ailleurs, à un autrement"
Dans "Mémoires du siècle", Fernand Deligny, pionnier de l'éducation spécialisée, racontait sa vie et son action auprès d'enfants et d'adolescents en grande souffrance, mais aussi auprès de délinquants et d'autistes. Une émission diffusée pour la première fois le 1er septembre 1989.
1h 04
Capture d'écran "Irène" 2009 - Réalisation : Alain Cavalier.
Capture d'écran "Irène" 2009 - Réalisation : Alain Cavalier.
Épisode 5/10 : Alain Cavalier : "J'ai découvert en filmant moi-même que c'était dangereux de filmer et que c'est bien quand c'est dangereux"
"Projection privée" recevait Alain Cavalier en 2009 pour évoquer son film "Irène", un long-métrage qui partait en quête du souvenir de sa femme disparue accidentellement en 1972, quelques années après leur mariage.
51 min
Stadium de Mohamed El Khatib
Stadium de Mohamed El Khatib
Épisode 6/10 : Mohamed El Khatib : "Maradona était notre idole, ce "petit gros" était un magicien avec des mains à la place des pieds"
Deuxième entretien avec le metteur en scène Mohamed El Khatib. Pour sa "Nuit rêvée", diffusée pour la première fois en 2018, il revenait sur son parcours, ses inspirations et son choix d'archives sur le zapatisme, le dramaturge Rodrigo Garcia ou encore la sociologie de Pierre Bourdieu...
33 min

À propos de la série

Mathilde Wagman recevait Mohamed El Khatib pour sa Nuit rêvée le 08 avril 2018.

A l’origine des projets que Mohamed El Khatib écrit et  met en scène, il y a presque toujours une rencontre. Avec une femme de  ménage (Moi, Corinne Dadat), avec des supporters de foot (Stadium), avec un cinéaste (Conversation avec Alain Cavalier), avec deux comédiens qui ont vécu la perte d’un enfant (C’est la vie).  Des spectacles en forme de "fictions documentaires", qui sont autant  de manière de faire résonner écriture de l’intime et écriture théâtrale, histoires individuelles et Histoire collective, expériences de l’auteur, des acteurs et du spectateur.

Les voix qu’il avait choisi de nous faire entendre dans sa "Nuit rêvée", diffusée pour la première fois en avril 2018,  étaient celles de ceux qui nourrissent son travail : celle de Roland  Barthes, dont le Journal de deuil inspira l’écriture de l’un de ses tout premiers spectacles, Finir en beauté,  dans lequel il racontait la mort de sa mère ; celle du poète Mahmoud Darwich et la mélodie de ses poèmes lus en arabe, la langue de ses  parents ; celle d’Alain Cavalier racontant la genèse de son film Irène,  autre récit de deuil ; celle de Fernand Deligny, dans les écrits duquel  il puise ; celle de Pierre Bourdieu, découvert pendant ses études en  sociologie ; celle du metteur en scène Rodrigo Garcia, dans une lecture à  Avignon en 2005 ; celle, enfin, du sous-commandant Marcos, un héros de  jeunesse que l’on entendra dans une émission consacrée au zapatisme.
Il nous disait de quelle façon chacune de ces voix compte pour lui, et comment il s’est construit à leur écoute.

Publicité

Provenant de l'émission

toutes les nuits à partir de minuit sur France Culture

Toute l'année, le choix des meilleures archives de France Culture qui composent une mémoire radiophonique.