France Culture
France Culture
La petite reine et le terrible roi
La petite reine et le terrible roi
Caricature de Leopold II de Belgique, enchevêtrant un extracteur de caoutchouc congolais (28.11.1906)
Caricature de Leopold II de Belgique, enchevêtrant un extracteur de caoutchouc congolais (28.11.1906)
Au début du XXe siècle, l’invention du pneu en caoutchouc révolutionne les modes de vie. Dans l’État Indépendant du Congo, propriété privée de Leopold II roi des Belges, les colons terrorisent la population pour intensifier la production de caoutchouc.
29 min
N’Sala, devant la main et le pied coupés de sa fille de cinq ans, punition pour ne pas avoir récolté assez de caoutchouc
N’Sala, devant la main et le pied coupés de sa fille de cinq ans, punition pour ne pas avoir récolté assez de caoutchouc
Une femme, Alice Seeley Harris, missionnaire protestante britannique, vit au Congo depuis 1898. Un dimanche, son boy lui présente un homme, N’Sala, qui lui montre, emballés dans une feuille de bananier, la main et le pied de sa petite fille.
31 min

À propos de la série

Au début du XXe siècle au Congo, alors colonie belge, les producteurs de caoutchouc terrorisent et mutilent la population locale pour intensifier les rendements. Jusqu'à ce que la publication dans la presse d'une série de photographies fasse basculer les opinions publiques américaine et européenne.

Au début du XXe siècle, l’invention du pneumatique en caoutchouc révolutionne les modes de vie. Dans l’État Indépendant du Congo, propriété privée de Leopold II roi des Belges, les colons terrorisent les populations locales pour intensifier la production de caoutchouc. Les colons iront jusqu'à instaurer la pratique des mains coupées. Mais une série de photographies, en appui d’une campagne internationale, va faire basculer les opinions publiques en Europe et aux États-Unis.

Un documentaire d'Élise Gruau, réalisé par François Teste

Provenant de l'émission

Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties, le samedi et le dimanche de 13h30 à 14h sur France Culture

Raconter des histoires du réel, et par le singulier toucher l’universel.