France Culture
France Culture
Le prix du gratuit
Le prix du gratuit
Charité, tableau de Silvio Giulio Rotta (1853-1913)
Charité, tableau de Silvio Giulio Rotta (1853-1913)
Donner, geste gratuit ? Rien n'est moins sûr. Donner c'est aussi affirmer sa propriété et sa supériorité. Mauss nous dit que le don est une relation en triptyque : donner, recevoir et rendre. Nous parcourons le XIXe siècle français à la recherche de cette relation dans de multiples exemples.
58 min
 Bénévoles nettoyant le phare Basargin à Vladivostok, en Russie
Bénévoles nettoyant le phare Basargin à Vladivostok, en Russie
Travail domestique, bénévolat, digital labor, stage, service civique, voilà autant de formes historiques et contemporaines du travail gratuit. Bien qu'originellement motivé par des valeurs d’amour ou d’engagement, ce travail ne signifierait-il pas aussi exploitation ?
58 min
Derrière l'illusion de la gratuité, la collecte et l’agrégation d'une masse de données
Derrière l'illusion de la gratuité, la collecte et l’agrégation d'une masse de données
« Si c’est gratuit, c’est vous le produit » : un adage vieux comme Internet pourtant sans cesse renouvelé, de scandales en tentatives de légiférer sur un « droit à l’oubli ». Que peuvent faire les individus face à la marchandisation de leurs données ? Quelles mesures de régulation envisager ?
58 min
Metro à Rennes
Metro à Rennes
A quoi pourrait ressembler un modèle économique fondé sur la gratuité de la vie quotidienne, sur la gratuité de biens et de services démarchandisés ? Peut-on construire une société de la gratuité, en partant des expériences concrètes qui fleurissent ici et là et qui ne demandent qu’à faire système ?
58 min

Provenant de l'émission

Entendez-vous l'éco ?, du lundi au vendredi de 14h00 à 15h00 sur France Culture

Notions, pensées, auteurs, débats d’actualité: chaque jour, du lundi au jeudi, Entendez-vous l’éco ? fait résonner toutes les déclinaisons de l’économie et de son impact sur la société. Pour que, dans le brouhaha d’une actualité souvent saturée, l’éco parvienne jusqu’à nous…