Les bibliothèques invisibles : un podcast à écouter en ligne | France Culture

France Culture
France Culture
Les bibliothèques invisibles
Les bibliothèques invisibles
Vue panoramique de la bibliothèque du musée Guimet, Paris (2008)
Qu’est-ce qu’une bibliothèque invisible? Depuis sa leçon inaugurale, William Marx, philologue-écrivain, nous invite à "Vivre dans la bibliothèque du monde". A rebours d’une littérature globale, elle rassemble une myriade de bibliothèques hétérogènes, qu'elles soient matérielles ou mentales...
58 min
Les étagères mentales
58 min
Planche 79 (Détail), in A. Warburg, "l'Atlas Mnémosyne" (1929). Oeuvres IXe-XXe siècles. Messe. Théophagie. Bolsena, Botticelli. Paganisme dans l'Eglise....
Qu’est-ce que l’Atlas Mnémosyne conçu par Aby Warburg? William Marx l'analyse à la fois comme "l’atlas d’une mémoire commune, culturelle, collective, mais aussi comme celui d’une mémoire individuelle, celle d’un historien de l’art, né à Hambourg en 1866 et mort dans ce même Hambourg en 1929".
58 min
La Bibliotheca Augusta, Wolfenbüttel, 2019, Basse-Saxe:  Leibniz en fit l’égale de la Bibliothèque impériale. Au centre, 'Wolf's Milk' par l'artiste Odine Lang
Quels sont les "rêves humanistes de bibliothèques parfaites", qui parcourent les siècles ? demande l’écrivain-philologue William Marx. Quels sont les paradoxes de la bibliothèque de Babel imaginée par l’écrivain argentin Borges ? Pourquoi cette bibliothèque monstrueuse devient-elle un cauchemar ?
58 min
Bibliothèque au classement esthétique par collection et couleur (Massa, Italie)
Comment classez-vous votre bibliothèque? Quelle est la règle d’or des livres "bons voisins" dans une bibliothèque? le philologue, historien de la littérature, William Marx analyse la plus value d’une bibliothèque par rapport aux livres qu’elle contient.
58 min
Georges Perec dédicace son roman "Les Choses ", pour lequel il a reçu le Prix Renaudot, le 22/11/1965
De quelle façon la pensée d'un catalogue peut-elle modeler l'esprit du lecteur? Le philologue, William Marx, montre comment l'écrivain, Georges Perec a pu trouver une voie médiane entre le catalogue sentimental et mémoriel et le catalogage bibliothécaire, qui correspondait à sa vie professionnelle.
58 min
Complesso Monumentale della Pilott, Bibliothèque Palatine, Parme, Italie, juin 2014
Qu’est-ce que la bibliologie de Paul Otlet, spécialiste belge de la science du livre et auteur visionnaire? De quelle façon ses travaux mêlent-ils mystique du livre et une préfiguration technique de Wikipédia et d’Internet? S’émerveille l’historien de la littérature William Marx.
58 min
Une bibliothécaire rangeant une fiche dans le catalogue, 10/08/1964.
De quelle façon le poète, critique anglo-américain T.S Eliot nous aide-t-il à comprendre qu’une bibliothèque invisible est infiniment plus complexe qu’une bibliothèque matérielle? Comment William Marx a-t-il eu accès à la bibliothèque mentale d’un critique anglais des années 1920 à Kyoto au Japon?
58 min
ITALY - FEB; 03: The Palatine Library (18th century), Royal Palace of Caserta (UNESCO World Heritage List, 1997), Campania, Italy. Detail.
Peut on reconstituer le passé ou la totalité à partir de l'archive? Quel rapport entre la bibliothèque mentale et le canon? Quel rapport entre la bibliothèque matérielle et le canon? William Marx analyse comment la bibliothèque mentale peut se former à partir de l’archive.
58 min
Manuscrit chrétien, arménien, illustré, montrant le prophète hébreu Moïse recevant les commandements (XIII ème siècle)
Qu’est-ce qu’un canon et que pouvons-nous apprendre du moment de son officialisation? William Marx analyse de quelle façon un texte canonique, Shakespeare dans le monde anglophone, La Fontaine ou Molière en France, peut être précisément celui qui va permettre une communication entre les générations.
58 min

À propos de la série

Quels sont les liens entre les bibliothèques matérielles & les bibliothèques invisibles? Ces dernières sont qualifiées comme mentales par le philologie William Marx. Elles sont un ensemble d’œuvres de nature langagière, dont un individu ou un groupe peut avoir une conscience plus ou moins distincte.

William Marx, titulaire de la chaire de littératures comparées,  définit ainsi ce qu’il appelle « la magie d’une bibliothèque ». 

"En apparence, elle se situe là, devant nous, dans les quatre dimensions de l’espace et du temps que nous connaissons. Mais en réalité elle déploie une cinquième dimension invisible à l’œil nu et accessible uniquement au lecteur des livres : celle du contenu des livres, qui constitue indiscutablement une réalité mentale à part entière, un autre monde s’ouvrant à qui veut bien lui donner les forces et le temps nécessaires. Ce sont aussi les liens qui peuvent se tisser entre les œuvres et leur transmission que William Marx met en valeur.

Il indique : "Si une bibliothèque visible est une collection de textes, la  bibliothèque invisible est, elle, un ensemble d’œuvres de nature  langagière, dont un individu ou un groupe peut avoir une conscience ou  une représentation plus ou moins distincte. Dans le cadre de cette  définition, la notion d’œuvre correspond à un texte actualisé dans  l’esprit par la lecture, à l’image mentale d’une œuvre de langage (dans  le sens de la philosophie et de la psychologie cognitives)."

Provenant de l'émission

Les Cours du Collège de France, Du lundi au vendredi de 5h à 6h sur France Culture

Les grandes voix du savoir pour tous.