France Culture
France Culture
© Aucun(e)
© Aucun(e)
© Aucun(e)
Une grand-mère et son petit fils jouant aux jeux vidéo
Une grand-mère et son petit fils jouant aux jeux vidéo
Accusés de tous les maux, les jeux vidéo effraient encore et alimentent de nombreuses tensions dans les familles. Addiction ? Abrutissement ? Mais peut-être n’est-ce pas les jeux vidéo le problème mais notre méconnaissance du sujet ? Alors écoutons ce que nous en disent les joueuses et les joueurs.
54 min
Les jeux vidéo nous racontent des histoires
Les jeux vidéo nous racontent des histoires
Les jeux vidéo sont-ils un art à part entière ? Le 10ème art peut-être. Mais qui sont les créateurs de jeu vidéo ? Quelles histoires nous racontent-ils et avec quels moyens ? Le jeu vidéo est-il mûr pour parler de tous les sujets des plus futiles aux plus sérieux ?
54 min
Tournoi d'e-sport lors de la "Paris Games Week" le 30 octobre 2019 à Paris, France
Tournoi d'e-sport lors de la "Paris Games Week" le 30 octobre 2019 à Paris, France
Quand j’étais petit, dans les années 1990, mes amis voulaient être footballeurs ou rappeurs. Aujourd’hui, beaucoup d’enfant rêvent de devenir esportif ou streameur de jeu vidéo. Qui n’a pas rêvé un jour d’être payé à jouer ? Pour certains, ce rêve peut devenir réalité, pour le meilleur ou le pire.
54 min
Une console de jeu vidéo portable Nintendo Game Boy, prise le 13 juillet 2016
Une console de jeu vidéo portable Nintendo Game Boy, prise le 13 juillet 2016
L’histoire des jeux vidéo est déjà vieille de plusieurs décennies. Mais que deviennent les vieux jeux vidéo ? Sont-ils des biens culturels suffisamment légitimes pour qu’on les conserve au même titre que les vieux manuscrits ? Et quelles traces restent-ils des créateurs des premiers jeux vidéo ?
54 min

À propos de la série

Pour LSD, Antoine Tricot joue au jeu vidéo et sonde cette industrie culturelle du XXI siècle.

Le jeu vidéo est aujourd’hui au centre de notre société. Combien de personnes n’ont jamais touché une game boy, n’ont jamais fait un solitaire sur leur ordinateur ou n’ont jamais essayé candy crush sur leur téléphone portable ? En 2018, près de 50 millions de Français déclaraient jouer au moins occasionnellement. C’est presque les trois quarts de la population nationale.

Je suis moi aussi un de ces joueurs. Je suis né dans les années 1980 et j’ai grandi avec la game boy, la nintendo 64, la playstation 2 et les jeux sur ordinateur. Cela m’a formé comme mes lectures, mes visites au musée, les films et les pièces de théâtre que j’ai vues. Pour moi et des millions d’autres joueurs et joueuses, le jeu vidéo fait partie de la vie.

Pourtant, il est encore souvent perçu comme un monde à part, déconnecté du réel, isolant ceux qui s’y adonnent dans des univers virtuels. On l’accuse de tous les maux. Il serait responsable du mauvais niveau des enfants à l’école, de leur manque d’empathie et de leur violence.

Ces préjugés tenaces empêchent de voir la place réelle du jeu vidéo dans la société. Il faut donc enfin s’en détacher, écouter ce que les joueurs et joueuses ont à dire, explorer comment les créateurs de jeux vidéo racontent des histoires, observer les métiers et les pratiques nouvelles qui se créent autour de ce média et se demander enfin si les jeux vidéo font partie de notre patrimoine culturel.

Car il est temps de considérer le jeu vidéo de manière nuancée avec ses bons et ses mauvais côtés.

Une série d'Antoine Tricot, réalisée par Rafik Zénine