France Culture
France Culture
Marc Ferro, l'histoire par les images
Marc Ferro, l'histoire par les images
Marc Ferro en 1987
Premier entretien avec Marc Ferro qui revient sur les débuts de sa carrière d'historien, comment il s'est intéressé aux images historiques et à travers elles, à la propagande qu'elles pouvaient véhiculer.
28 min
Marc Ferro dans son bureau en avril 1987
Né en 1924, Marc Ferro a vécu cette période d'abord au lycée, puis devenu orphelin, il fut brièvement enseignant et enfin à partir de l'été 44 comme maquisard dans le Vercors. Il parle de son ressentiment alors que la résistance de l'intérieur n'était ni reconnue, ni glorifiée.
28 min
Marc Ferro participe à l'émission "Campus" sur France 2, le 13 mars 2003 à Paris.
Dans ce troisième épisode, Marc Ferro aborde son expérience algérienne où il a enseigné l'histoire entre 1948 et 1956 dans un lycée d'Oran. Il évoque son engagement dans le Mouvement de la Paix puis la création du mouvement de la Fraternité algérienne sur fond d'infiltration du Parti Communiste.
28 min
Marc Ferro chez lui, à Saint-Germain-en-Laye, le 22 septembre 2015
Marc Ferro raconte ici son parcours universitaire et comment la Révolution russe et plus largement la connaissance du monde soviétique sont devenus ses thèmes de recherche. L'histoire qu'il pratique est celle de l’École des Annales qui laisse la place à l'analyse au détriment du récit chronologique.
28 min
Marc Ferro chez lui ,à Saint-Germain-en-Laye, le 22 septembre 2015
Marc Ferro évoque ses derniers sujets de réflexion portant sur colonialisme, l'intégrisme musulman et pour finir sur l'attachement qu'il porte à l’autonomie de l'historien dans son travail de recherche. Il fait ainsi référence aux lois mémorielles qui entraveraient l'historien dans son analyse.
28 min

À propos de la série

L'historien Marc Ferro est mort ce 21 avril à l'âge de 96 ans. A cette occasion, nous vous proposons d'entendre ou de réentendre cette série d'entretiens "A voix nue" de 2006 où il se racontait face à l'historien Benjamin Stora.

C'était en 2006, l’historien Marc Ferro s'entretenait dans son appartement en région parisienne avec Benjamin Stora dans une série d'"A Voix Nue". Au cours de ces cinq entretiens, Marc Ferro retrace son long parcours professionnel, évoquant entre autres ses sujets de prédilection que sont la Révolution russe et l'utilisation des images dans l'analyse historique. Il apporte aussi son témoignage en tant que Résistant dans les maquis, et revient sur son expérience algérienne au sortir de la guerre.

Marc Ferro est devenu historien à la suite du choc de la seconde guerre mondiale, et a exercé son métier sous  l'autorité de Fernand Braudel qui lui a confié l'animation de la revue  des Annales. Historien de renom, Marc Ferro a ouvert un nombre considérable de chantiers de recherches : les singularités de la société soviétique, les généalogies politiques et  culturelles du communisme, la force des images interprétées comme des "rêves", les ambivalences et les contradictions du système colonial, la construction des mythologies nationales dans les livres d'histoire. Marc Ferro se veut passeur, passionné de l'échange entre disciplines, posant toujours un regard critique sur les sociétés. Il multiplie encore les  voyages à travers le monde, prononçant des conférences avec la manie de la précision, du mot juste, de la citation exacte. Bref, poursuivant de manière infatigable le difficile métier d'explorateur du passé.

Dans cette série de cinq entretiens enregistrés en 2006, Marc Ferro revient, d'abord, sur son expérience à la télévision où il a élaboré plus de six cents émissions d' "Histoire parallèle" de 1989 à 2001, sur le maniement, l'utilisation délicate des archives visuelles par un historien de métier. Puis, il évoque l'étrange défaite de 1940 et l'exode sur les routes de l'été 1940, le souvenir de sa mère, morte en déportation parce que juive, son engagement dans les maquis du Vercors. Il se rappelle de son arrivée à Oran en 1948, alors jeune professeur  d'histoire, de ses batailles à l'intérieur d'une société algérienne bloquée. Marc Ferro parle ensuite de la direction de la revue des Annales, de ses voyages réguliers en Union  soviétique où il s'est rendu pour ses travaux de recherches sur le communisme. Il livre enfin ses réflexions sur la discipline historique, sa confrontation aujourd'hui indispensable avec les autres sciences humaines, ses rapports avec la "construction" d'un passé (archives,  mémoires, lois).

Une série d'entretiens produite par Benjamin Stora, réalisée par Franck Lilin. Prise de son : Benjamin Vignal. Attachée de production : Claire Poinsignon. Coordination : Sandrine Treiner.

Provenant de l'émission

À voix nue, du lundi au vendredi de 20h à 20h30 sur France Culture

Une émission qui recueille les paroles, les réflexions de celles et ceux qui marquent notre temps.